Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

02 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Du trou de forage jusqu’au puits d’eau potable

Une invention 100 % abitibienne pourrait bénéficier à des centaines de milliers de personnes à travers le monde

Fordia_eau_Afrique_1

©Fordia propulsé par Epiroc

Le système EDDY a été entièrement pensé, développé et réalisé en Abitibi-Témiscamingue.

Alors que son équipe avait conçu un système pour récupérer et réutiliser l’eau de forage, l’entreprise Fordia de Val-d’Or a constaté que celui-ci offrait des possibilités inattendues. Depuis qu’elle a été intégrée au groupe suédois Epiroc, son système pourrait maintenant soulager la misère dans les pays les plus pauvres de la planète.

Conçu en 2010, commercialisé pour la première fois en 2013 et modifié à près de 20 reprises depuis pour enfin en arriver au produit final, le système EDDY de Fordia, qui se spécialise d’abord et avant tout dans les équipements et les services de forage, a été présenté le 26 mai, lors de la foire commerciale virtuelle du congrès régional Explo Abitibi de l’Association de l’exploration minière du Québec.

«Lorsqu’on broie la roche pendant les opérations de forage, il en résulte une poudre encore plus fine que la farine. Elle passe donc à travers les filtres et encrasse tout le système d’utilisation de l’eau. Nous avions donc demandé à notre équipe de relever le défi de trouver une méthode efficace de filtration de l’eau afin de pouvoir la récupérer», a raconté Régis Côté, directeur régional de Fordia propulsé par Epiroc.

Rapide et efficace

Le principe développé par l’équipe de Val-d’Or ne repose pas sur des filtres, mais plutôt sur la décantation de la poudre de roche. «On utilise un produit spécial qui précipite la poudre en un résidu solide au fond du réservoir. Le procédé ne demande que 10 secondes. Nous sommes ainsi capables de ʺnettoyerʺ 45 gallons d’eau de forage par minute», a indiqué M. Côté.

Des utilisations inattendues

Au fil du temps, l’appareil de Fordia s’est taillé une place appréciable dans le marché du forage à travers le monde. Outre le Canada, on en retrouve aussi en Amérique du Sud, tandis que le procédé a été récemment certifié pour l’Europe, ce qui devrait aussi ouvrir les portes de l’Afrique.

Mais ce n’est pas tout. Des équipes d’exploration ont expérimenté le système EDDY dans les carothèques pour l’eau de sciage et de nettoyage des carottes. «Ça nous a surpris, puis on s’est dit: ʺaprès tout, pourquoi pasʺ, a mentionné Régis Côté. Nous avons six clients à date qui utilisent EDDY à cette fin, dont Minière Osisko au projet Windfall et Mine Canadian Malartic. Cette dernière arrive même, grâce à notre système, à utiliser l’eau en circuit fermé pendant deux mois sans devoir ajouter une seule goutte.»

Au service de l’humanité

Au-delà de ses avantages environnementaux pour l’industrie minière, le système EDDY pourrait apporter des bénéfices considérables à une bonne partie de l’humanité, rien de moins. Tout origine de l’incorporation de Fordia dans le groupe suédois Epiroc, il y a environ un an et demi.

La société gère en effet depuis 2018, en partenariat avec sa compagnie sœur, Atlas Copco, qui l’a mis en œuvre en 1984, un programme sociocommunautaire dénommé Water For All. Sur la base de dons et de bénévolat, ce programme vise à fournir de l’eau potable aux communautés à travers la planète dont l’accès à cette précieuse ressource est difficile, voire impossible. Uniquement en 2018, l’organisme a complété 45 projets dans 29 pays différents, venant en aide à pas moins de 33 450 personnes.

«Même si ce n’est pas le produit principal de Fordia, les gens d’Epiroc ont été très impressionnés par EDDY, a signalé M. Côté. Ils envisagent maintenant de l’utiliser dans leur programme Water For All. EDDY enlèverait tous les sédiments dans l’eau, tandis qu’un système à l’ozone éliminerait les bactéries. C’est un très bel avenir pour un produit ʺsecondaireʺ qui a été pensé, conçu et réalisé à 100 % en Abitibi-Témiscamingue.»

©Fordia propulsé par Epiroc

Le système EDDY a été entièrement pensé, développé et réalisé en Abitibi-Témiscamingue.

©Fordia propulsé par Epiroc

Le système se démarque aussi bien par sa simplicité d’utilisation que par sa facilité à être transporté d’un site à l’autre.

©Epiroc/Water For All

Les gens d’Epiroc envisagent de recourir au système EDDY dans un programme international destiné à favoriser l’accès à l’eau potable.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média