Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 juin 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Les éloges pleuvent pour le maire Stephan Lavoie

Il a mené un long combat contre le cancer

Stephan Lavoie

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Stephan Lavoie, lors de la remise d’un don de 20 000 $ de la Municipalité de Preissac à la Fondation hospitalière d’Amos, en janvier dernier.

(Avec la collaboration de Dominic Chamberland) - La communauté de Preissac et l’ensemble du monde municipal de la région sont en deuil à la suite du décès du maire Stephan Lavoie, qui a rendu l’âme le matin du 1er juin entouré des siens à son domicile, après un long combat contre un cancer du poumon.

L’homme de 49 ans originaire de Matagami a été élu maire une première fois en 2013 avec 65% des suffrages, après avoir agi comme conseiller municipal lors des quatre années précédentes. Il avait obtenu la faveur de 69% des électeurs en 2017, alors qu’il se relevait d’un deuxième cancer. «Mes priorités sont toujours les mêmes, soit l'humain. Je veux bien représenter la population. Les entreprises et les commerces aussi, mais surtout la population. Et je vais continuer d'être à l'écoute, de consulter», avait-il promis lors de sa dernière campagne électorale, ce qu'il a démontré en reculant sur une importante hausse de taxes pour les commerces qui avait rencontré une forte opposition, en 2018.

Durant son premier mandat, Preissac avait vu sa population augmenter de 100 habitants, générant plus de 60 nouvelles constructions. Éclairage de rue au LED, passerelle des rapides accessible, débarcadère des rapides, ajout d’équipements pour les services d’urgence et la mise à jour des sentiers avaient été réalisés. Dans son second mandat, il a beaucoup travaillé sur le projet d’améliorer le signal cellulaire et le réseau routier sur le territoire. Le lac Preissac a été balisé. Pompier et premier répondant, la sécurité de ses citoyens lui tenait beaucoup à cœur.

Dans un communiqué, la Municipalité souligne que ce père de famille était reconnu pour sa grande force de vivre et son implication totale pour sa communauté. «Merci Stephan pour ton dévouement et ta disponibilité», y mentionne-t-on.

Une pluie d’éloges

Le ministre régional Pierre Dufour et la députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais ont joint leur voix à celle de la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest pour lui rendre hommage. «M. Lavoie était de ceux qui s'engageaient pleinement dans ses dossiers afin de faire rayonner sa municipalité et ses citoyens. Il laissera un grand vide et sa disparition se fera assurément sentir au sein de la communauté», a affirmé Mme Blais.

La MRC Abitibi n’a pas manqué de louanger sa force de caractère, son militantisme et son esprit d’équipe, ainsi que sa contribution exemplaire au développement local et régional du milieu municipal. «Malgré sa maladie et sa condition physique, M. Lavoie a fait preuve de dévouement en prenant part aux diverses rencontres et en restant informé des dossiers en cours. Un des plus jeunes membres du conseil des maires, il savait rallier les troupes grâce à son esprit d’équipe indéniable et son ambition à donner le meilleur de lui-même au bien des citoyens du territoire», a fait valoir le préfet Sébastien D’Astous.

«C’est un homme qui a marqué l’imaginaire de plusieurs et qui basait ses décisions sur des principes forts. Encore récemment, il travaillait et militait pour un meilleur accès aux soins de santé dans notre région. Cela illustre l’homme qu’il était, un homme très près des gens et de leurs préoccupations. Ceux qui l’ont connu savent qu’il était un véritable guerrier», a souligné Claire Bolduc, alors présidente de la Conférence régionale des préfets.

La Municipalité de Landrienne, qui emploie sa conjointe Annabelle Gagnon à titre d’agente de développement, a souligné qu’il avait deux grandes passions: sa famille et la vie municipale. «J’ai eu l’occasion de siéger avec Stephan sur différents comités au sein de la MRC Abitibi. J’ai toujours senti chez lui une écoute, une ouverture aux idées des autres et surtout une très grande fierté de contribuer au développement de sa municipalité et de sa MRC», a exprimé le maire Guy Baril.

Un «valeureux guerrier» inspirant

Stephan Lavoie était aux prises avec un troisième cancer, qui n’était pas opérable puisqu’il était situé au niveau du diaphragme. Il a fait sien le combat de doter la région de meilleurs services pour les personnes atteintes de cette maladie, lui a qui a vu cinq oncologues en quatre ans. Il réclamait un meilleur support psychologique et a milité pour un accès moins onéreux à certains traitements alternatifs, dont l’injection de la vitamine C. Le «valeureux guerrier» a mené son combat contre la maladie en toute transparence, sans pudeur, informant la population via les réseaux sociaux de l’évolution de sa maladie avec beaucoup d’authenticité, avec des messages ponctués de «Merci la vie!». Il n’a jamais caché non plus son passé punk, ses thérapies et son séjour dans la rue à Montréal, où il a côtoyé Pops, feu le père Emmett Johns. Il s’est avéré un inspirant exemple de détermination pour plusieurs. Il laisse dans le deuil son épouse Anabelle, ses filles Anoük et Astrid, sa belle-fille Anaïs ainsi que de nombreux proches et amis.

 

Stephan Lavoie Pops

©gracieuseté

Stephan Lavoie lors de sa dernière rencontre avec Pops, en compagnie de Karine Cote, qui aussi bénéficié de son aide.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Stephan Lavoie en compagnie de la mairesse suppléante Nicole Poulin, en

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Stephan Lavoie avec des membres de l'administration municipale de Preissac et de la Fondation hospitalière d'Amos, dont le Dr Robert Adam.

©gracieuseté - Réal Bergeron

Stephan Lavoie impliqué dans le Défi Contre Courant à titre de bénévole en 2018.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Stephan Lavoie lors de la marche Touche pas à ma région en 2015.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Stephan Lavoie lors du dévoilement de l'implication des municipalités dans la démarche CulturAT, en 2014.

©gracieuseté

La carte de la campagne électorale à la mairie de Stephan Lavoie en 2013.

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Stephan Lavoie exprimant sa joie de voir le Défi Contre Courant se poursuivre grâce à l'implication du Club Optimiste de Rouyn-Noranda.

©gracieuseté

Stephan Lavoie lors de la soirée des bénévoles de Preissac en 2014.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média