Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

10 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Arsenic: plan d’action bonifié pour la Fonderie Horne

La nouvelle version doit être livrée au ministère de l’Environnement d’ici le 10 juillet

Fonderie_Horne_travaux_convertisseur_2017

©Glencore Canada Fonderie Horne

Les travaux réalisés par la Fonderie Horne au cours des derniers mois ont permis de réduire de 77,7 % ses émissions atmosphériques. Les résultats demeurent cependant supérieurs à la norme québécoise.

En raison de l’effet positif de certains travaux sur la diminution des émissions atmosphériques à la Fonderie Horne, le plan d’action déposé le 15 décembre 2019 sera bonifié. La nouvelle version devrait être livrée au ministère de l’Environnement d’ici le 10 juillet.

La version bonifiée qui sera soumise au comité interministériel mandaté par le Ministère pour l’analyser tiendra notamment compte des travaux réalisés par la Fonderie Horne dans le secteur de l’allée des convertisseurs et anodes. «Destinés à optimiser le captage des gaz, ces travaux, qui ont eu lieu dans le cadre de l’attestation d’assainissement actuellement en vigueur, ont permis de diminuer les émissions, dont celles de l’arsenic», a précisé le Ministère.

Diminution de 77,7 %

Selon les données à la station légale du complexe industriel de Rouyn-Noranda, la moyenne enregistrée est de 48 ng/m3 depuis le début de 2020, alors qu’elle se situait à 215 ng/m3 pour la même période en 2019. Ces résultats ont été corroborés par la station de mesure opérée par le ministère de l’Environnement, adjacente à celle de la Fonderie Horne. Bien que cela représente, à ce jour, une diminution de 77,7 % des émissions en l’espace d’un an, ils demeurent cependant supérieurs à la norme québécoise de 3 ng/m3 en ce qui a trait à l’arsenic.

Travaux considérés comme prometteurs

«La Fonderie Horne a informé le comité interministériel de son intention de revoir son plan d’action afin d’y intégrer davantage de projets dans le secteur de l’allée des convertisseurs et anodes. Elle considère qu’il s’agit de travaux prometteurs pour la réduction des émissions. Le comité interministériel a donc fixé un échéancier maximal d’un mois à l’entreprise, soit le 10 juillet, pour la transmission de cette mise à jour», a indiqué le Ministère.

Lorsque le plan d’action bonifié aura été déposé, le comité interministériel finalisera son analyse, amorcée lors du dépôt du plan initial, le 15 décembre 2019. Il transmettra ensuite ses recommandations au gouvernement. Lorsque cette étape aura été franchie, l’information sera ensuite communiquée à la population.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média