Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Mines Abcourt limite ses pertes

La pandémie de COVID-19 a fait mal à la petite société minière

Abcourt_coulee_or

©Mines Abcourt

La hausse importante du prix de l’or en l’espace d’un an a permis à Abcourt de réaliser presque autant de revenus en vendant 22,2 % moins d’onces.

La pandémie de COVID-19 a affecté de manière négative les résultats trimestriels de Mines Abcourt. Alors qu’elle avait affiché un bénéfice net après impôts de 1 417 794 $ pour les trois premiers mois de 2019, elle a plutôt enregistré une perte de 97 604 $ pour le début de 2020.

Compte tenu des circonstances exceptionnelles rattachées à la pandémie, la haute direction d’Abcourt s’est déclarée quand même satisfaite des résultats trimestriels, qui auraient pu être pires. En effet, en raison de l’état d’urgence sanitaire, la mine Elder d’Évain et l’usine Géant Dormant, entre Amos et Matagami, ont dû interrompre leurs activités à compter du 19 mars. Les opérations à Elder ont pu reprendre le 15 avril, soit après la fermeture du trimestre financier de la société minière. Celles de Géant Dormant ont suivi peu après.

Des baisses partout

Pour les trois premiers mois de 2020, qui correspondent au troisième trimestre de l’exercice financier en cours d’Abcourt, la mine Elder a livré 23 754 tonnes de minerai, soit 9,2 % de moins que les 26 154 tonnes livrées à pareille date en 2019. La teneur moyenne en or a quant à elle reculé de 11,5 %, passant de 4,07 à 3,60 grammes par tonne.

L’usine de Géant Dormant a pour sa part usiné 23 858 tonnes de minerai, contre 26 154 en 2019. Il s’agit d’une diminution de 8,9 %. Le tout a permis à Abcourt de produire 2542 onces d’or lors du trimestre contre 4000 onces un an plus tôt, soit une baisse de 36,4 %.

Prix de l’or et coûts de production

Le prix de l’or, qui a connu une augmentation importante, passant de 1730 $ l’once au premier trimestre de 2019 à 2158 $ un an plus tard, a cependant permis à Abcourt de réaliser des revenus pratiquement identiques, et ce, en vendant moins d’onces d’or. Ainsi, la vente de 2585 onces d’or s’est traduite par des revenus de 5 579 186 $. Au 31 mars 2019, la société minière avait obtenu 5 745 652 $ de la vente de 3322 onces d’or.

Les coûts de production sont cependant venus assombrir le portrait, passant de 1362 $ à 2129 $ l’once en l’espace d’un an, ce qui représente un bond de 56,3 %. À 2158 $ pour la valeur de l’once d’or sur le marché, la marge de profits s’est donc retrouvée considérablement réduite.

Forages de surface à Géant Dormant

Abcourt a par ailleurs indiqué que des forages en surface débuteront sous peu à Géant Dormant, toujours dans l’objectif de relancer les opérations de la mine. Une étude de faisabilité positive a été récemment publiée sur ce projet, qui comporte des réserves prouvées et probables de 486 525 tonnes de minerai affichant une teneur moyenne de 12,03 grammes d’or par tonne ainsi que 93 100 tonnes en ressources présumées avec une teneur moyenne de 11,85 grammes d’or par tonne.

Commentaires

19 juin 2020

claude bédard

À 3,60 grammes par tonne, il faut vite fermer Elder car ce n'est pas assez rentable. Mais malheureusement, Monsieur Hinse tient absolument à ses redevances et se fout éperdument des actionnaires.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média