Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

16 juin 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Victime de rage au volant : que faire

Publireportage

Rage au volant

Face à un conducteur souffrant de la rage au volant, vous devez préférer la courtoisie afin de désamorcer la situation.

Face à un conducteur souffrant de la rage au volant, vous devez préférer la courtoisie afin de désamorcer la situation. Cliquez ici pour en savoir plus.

Quelle attitude adopter en cas de rage au volant?

Dans votre automobile, vous pouvez faire face à de multiples désagréments, dont les accidents, les pannes, mais aussi les menaces des autres conducteurs. Atteints de rage au volant, ces derniers peuvent vous mener la vie dure, surtout si vous hésitez à les éviter ou à les ignorer. Poursuivez cette lecture pour connaître les bonnes réactions à adopter dans cette situation.

Qu’est-ce que la rage au volant?

Bien à l’abri dans la voiture, il est souvent difficile de maîtriser ses accès de colère. Pour des raisons plus ou moins graves, les automobilistes peuvent ainsi laisser éclater leur colère face à une conduite qu’ils jugent médiocre ou dangereuse. Dans ce cas, la simple colère se transforme en une fureur qui se manifeste de plusieurs manières selon la personne et la situation. Il s’agit de la rage au volant.

Comprendre la rage au volant

Pour reconnaître la rage au volant, vous devez vérifier si le conducteur a le contrôle de ses actes ou si c’est une colère démesurée qui le fait agir. Cette colère serait une sorte de manifestation d’une frustration mineure qui peut trouver sa source dans une situation totalement indépendante de la circulation routière. Il peut aussi s’agir de son comportement habituel dans la vie de tous les jours.

Selon une étude de la AAA Foundation for Traffic Safety, plus de 8 conducteurs sur 10 ont déjà exprimé leur colère d’une façon plus intense en voiture. Ces chiffres rapportés par les chroniqueurs d’auto123.com font état d’une plus forte tendance chez les hommes et les jeunes de 19 à 39 ans. Ces derniers ont vraisemblablement plus de mal à faire preuve de courtoisie au volant.

Manifestation de la rage au volant

Selon cette étude, la rage au volant se manifeste de différentes manières pouvant être mineures ou bien plus graves lors de cas extrêmes.

● 51 % des automobilistes talonnent le véhicule devant eux s’ils jugent que leur conducteur

conduit mal.

● 47 % des enragés du volant crient après les autres conducteurs.

● 45 % des personnes atteintes font savoir leur désaccord en se déchaînant sur le klaxon.

● 33 % font des gestes de colère sans sortir de la voiture, généralement en baissant la vitre et

en faisant en sorte de bien montrer leur rage aux victimes.

● 24 % des personnes sujettes à cette rage tentent de bloquer le passage aux autres véhicules,

notamment en faisant un tête-à-queue dans 12 % des cas.

● 4 % en viennent à sortir de leurs voitures pour confronter directement les autres conducteurs.

● Une minorité de 3 % vont jusqu’à percuter les autres véhicules.

 

Une autre manifestation fréquente cible particulièrement les cyclistes. Comme ces derniers sont de plus en plus nombreux dans les rues et qu’ils ne respectent pas tous les lois, les automobilistes sont frustrés face à leur conduite dangereuse. Il suffit alors de croiser un cycliste ne respectant pas le Code de la sécurité routière pour le prendre à partie plus ou moins brutalement.

La conséquence est que les cyclistes, en situation d’infériorité, ne peuvent pas s’échapper ni se protéger face à un automobiliste qui abuse de sa puissance de frappe. Les risques de dérive sont alors beaucoup plus forts. Même si les cas les plus graves sont généralement moins fréquents, il reste préférable de toujours considérer la situation comme très dangereuse.

Si vous êtes victime de l’une de ces manifestations, vous devez prendre des mesures de sécurité immédiates. La règle générale de réaction est la courtoisie au volant.

Que faire en cas de rage au volant?

Si vous êtes victime d’une manifestation évidente de forte colère, vous devez réagir avec sagesse. La réaction idéale face à une rage au volant peut être divisée en trois différentes étapes. 

● Au début de la confrontation

● En cas d’accès de violence

● En cas de dommages subis par votre voiture

Au début de l’altercation

La majorité des violences au volant se soldent par une séparation rapide, sans que l’un ou l’autre des protagonistes aille trop loin. La raison est simple : ignorer une personne qui est sur le point de s’énerver et s’éloigner le plus loin possible d’elle peut suffire à la calmer ou à lui faire oublier ses griefs. Vous devez ignorer toute personne qui vous menace en pleine circulation.

Si une personne vous insulte et que vous vous savez fautif, la gentillesse pourrait être une réponse déconcertante pour elle. Les automobilistes agressifs s’attendent rarement à des comportements pacifiques en réponse à leurs provocations. Si vous vous excusez poliment, il y a de fortes chances que l’autre décide de passer l’éponge et de se calmer tout seul.

Dans les cas où il s’énerve vraisemblablement sans raison, vous ne devez pas entrer dans son jeu. Vous devez alors éviter de :

● Répondre à un geste inapproprié en faisant de même

● Répondre à une invitation à la course

● Répondre à une invitation à vous battre

● L’insulter en retour

● Rester près de lui en lui accordant de l’intérêt

Dans les cas les plus fréquents, si vous prenez de la distance, il vous laissera tranquille.

En cas de violence avérée

Dans certains cas, la violence est telle que, même si vous ignorez les conducteurs furieux, ils ne lâchent pas prise. Dans ce cas, vous devez à tout prix éviter la confrontation. La principale chose à éviter est de vous stationner, puis de sortir de votre véhicule. Répondre à une rage au volant, c’est se laisser emporter par la même rage et nourrir la violence.

Il est très facile de laisser la situation dégénérer. C’est pour cela qu’il est conseillé, après les premières mesures d’éloignement et de sagesse, de contacter la police. Vous devez faire le 911 si la personne devient trop violente et si elle vous menace d’une quelconque façon. Si elle vous poursuit, vous devez éviter de rentrer chez vous, car vous ne pouvez savoir de quoi elle pourrait être capable.

Quand un automobiliste vous suit, vous devez changer d’itinéraire et vous diriger vers un endroit public. Si vous vous savez non loin d’un poste de police, vous pouvez aussi vous y rendre. Dans ces cas, il abandonnera par crainte des conséquences. Si votre voiture a été endommagée durant l’altercation, vous devez le signaler à la police et à votre compagnie d’assurance.

En cas de dommages matériels

Si votre voiture a été endommagée, il est possible qu’un constat amiable ne réponde pas à votre besoin. Vous devrez peut-être immédiatement contacter les autorités policières. Que la confrontation se soit soldée ou pas par une réconciliation, en cas de dommages à votre voiture, vous pouvez contacter votre assureur. L’ assurance auto se chargera de vous indemniser si la formule que vous avez choisie prend en charge ce genre de dommages. La couverture d’assurance auto adéquate peut être la couverture tous risques ou la protection contre les collisions.

Comment éviter la rage au volant?

Si vous êtes victime de rage au volant, vous devez alors à tout prix éviter de vous laisser emporter vous aussi. Si vous n’êtes pas certain d’en être capable, vous devez adopter une attitude au volant destinée à réduire le plus possible les risques d’être pris dans ce genre d’engrenage. Vous pouvez éviter la rage au volant si vous :

Faites attention aux véhicules devant, derrière et à côté du vôtre

● Utilisez les clignotants à temps

● Maintenez des distances de sécurité avec tous les autres véhicules

● Conduisez en gardant une vitesse constante

● Laissez passer tous les véhicules insistants

● Limitez l’utilisation de votre klaxon

● Évitez d’éblouir les conducteurs avec vos phares la nuit

● Évitez de jeter des regards froids sur les conducteurs moins prudents

● Respectez à tout prix les différentes signalisations de la route et les règles de courtoisie au

volant.

En résumé, pour ne pas vous retrouver dans une situation que vous ne pouvez pas affronter, il vous suffit d’adopter une attitude sereine et sécuritaire. Vous devez éviter le plus possible toutes les situations conflictuelles et respecter le Code de la sécurité routière.

Pour éviter la rage au volant, vous devez vous comporter en conducteur prudent en toutes circonstances. En évitant les conflits et en gardant votre sang-froid face à la colère des autres, vous préviendrez des accrochages et conserverez un bon dossier d’assurance auto.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média