Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

19 juin 2020

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Les adultes aussi sont quatre fois plus exposés à l’arsenic

La DSPu-AT présente les résultats de la deuxième phase de l’étude de biosurveillance

Fonderie_Horne

©Glencore Canada Fonderie Horne

Les vents dominants joueraient un rôle dans la dispersion de l’arsenic dans le quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda.

Selon les résultats de la deuxième phase de l'étude de biosurveillance menée par la Direction régionale de santé publique de (DSPu-AT) dans le quartier Notre-Dame (QND) à Rouyn-Noranda, les adultes comme les enfants, sont quatre fois plus exposés, en moyenne, à l’arsenic émis par la Fonderie Horne dans ce secteur.

Présentés aux médias par la DSPu-AT le 19 juin, lors d’un briefing technique, les résultats de 227 adultes testés ont permis de constater qu’ils présentaient des concentrations de 138 grammes d’arsenic par gramme d’ongles, soit quatre fois plus que pour le groupe témoin non exposé, résidant à Amos. Pour cette population, le taux d’arsenic n’était que de 33 ng/g. 

Chez les moins de 18 ans, le taux d’arsenic était généralement plus élevé et s’élevait en moyenne à 377 ng/g dans le QND, alors qu’on mesurait 95 ng/g à Amos. Près de 15 % de la population du quartier a été testée dans le cadre de l’étude. La collecte des échantillons auprès des adultes a été effectuée en septembre 2019. Ainsi, les résultats confirment une surexposition de la population du secteur à l’arsenic. 

Pas forcément plus de cas de cancer 

L’étude a permis de constater que les concentrations d’arsenic diminuent en s’éloignant de la Fonderie Horne. Certaines zones sont plus affectées que d’autres. Les vents dominants auraient une influence certaine sur cette répartition. 

D’autres contaminants, tels que le cadmium et le plomb, ont aussi été mesurés. La DSPu-AT a souligné que les interactions entre différents contaminants peuvent accroître les risques pour la santé. L’arsenic est un produit cancérigène, notamment, et il peut être en cause dans le cas de certains cancers du poumon, mais la DSPu-AT n’était pas en mesure d’affirmer qu’il y a plus d’incidence de cancer dans le QND. Toutefois, en général, on répertorie plus de cas de cancer du poumon dans la population de l’Abitibi-Témiscamingue que dans le reste du Québec. 

Concentration extrême 

Un cas de concentration extrême à plus de 5600 ng/g a été détecté chez un enfant. Celui-ci fait à présent l’objet un suivi de la part des autorités médicales. 

La DSPu-AT plaider pour une diminution de l’exposition de la population à l’arsenic. Récemment, la Fonderie Horne avait remis en doute la validité des critères d’évaluation appliqués dans l’étude de biosurveillance. 

Commentaires

22 juin 2020

Claude Duplessis

Bonjour, j'invite la DSPu à analyser les vins de la SAQ car certain ont un contenu élevé d'arsenic, par exemple le ménage à trois, etc.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média