Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 juin 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Remplacement d’un ponceau: la circulation sera perturbée sur la route 113

Travaux Route 113

©Photo: Google Map/MTQ

Le ponceau qui fera l’objet d’importants travaux sur la route 113, entre Senneterre et Louvicourt.

Avis aux automobilistes et aux camionneurs, la circulation sera perturbée sur la route 113 durant quelques semaines à compter du 25 juin, entre Louvicourt et Senneterre.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) procédera alors à des travaux de reconstruction et de remplacement d’un ponceau à la hauteur du kilomètre 16, dans la municipalité de Senneterre Paroisse. «Le ponceau actuel s’est affaissé, chose qui arrive parfois au printemps, ce qui a pour conséquence d’empêcher la circulation de l’eau, indique Luc Adam, porte-parole régional du MTQ. Afin de prévenir un débordement d’eau sur la chaussée et d’éviter une importante érosion, nous procédons depuis quelques semaines à des opérations de pompage de part et d’autre de la chaussée», explique-t-il.

M. Adam ajoute qu’en raison de l’urgence de la situation et de l’impossibilité de construire à court terme un chemin de déviation en bordure de la route à cause de l’instabilité des sols, le MTQ sera contraint de fermer complètement la route 113 dans le secteur concerné durant la phase 2 des travaux, phase prévue pour une durée de sept jours, à la mi-juillet, si tout se déroule comme prévu. «C’était un bon casse-tête et c’est la meilleure solution que nous avons pu trouver avec les municipalités concernées pour faire le plus vite possible, dans les circonstances, signale Luc Adam. Pour faire un chemin de déviation sécuritaire, il aurait fallu une étude géotechnique, ce qui prend trois ou quatre mois», précise-t-il.

Détours

La phase 2 des travaux consistera à l’enlèvement du ponceau actuel et à l’installation du nouveau ponceau, en plus de l’aménagement des extrémités et de l’élargissement des talus. La fermeture de la route va contraindre les usagers à passer par Barraute, via les routes 397 et 386, pour faire le trajet Senneterre/Val-d’Or, ce qui ne représente qu'environ 5 km de plus que de passer par Louvicourt. Mais pour les gens de Senneterre qui voudront, par exemple, rallier la route 117 pour se diriger vers la réserve faunique La Vérendrye, ils devront effectuer un long détour par Barraute et Val-d’Or. Et pour les résidents et villégiateurs du secteur des travaux, cette situation va représenter un détour d'une centaine de kilomètres pour se rendre soit à Senneterre, soit à Val-d'Or.

«Le Ministère est conscient des inconvénients causés par ces travaux et remercie les usagers de la route, particulièrement les résidents du secteur du lac Obaska, qui devront effectuer des détours importants lors de la deuxième phase des travaux, souligne Luc Adam. Le Ministère a communiqué avec ses divers partenaires pour que les services d’urgence soient assurés pendant la troisième semaine de chantier (la phase 2), de même que lors de l’ensemble des travaux», fait-il savoir.

Pour éviter les files d’attente

Pour l’ensemble de la phase préliminaire et des quatre phases, les travaux de reconstruction de ce ponceau – évalués à environ 800 000 $ - vont se dérouler sept jours sur sept, 12 heures par jour, jusqu’à la fin juillet. Lors de la phase préliminaire, prévue pour quatre jours (du 25 au 28 juin inclusivement de 6h à 18h), le MTQ procède au bétonnage du ponceau afin de s'assurer de la stabilité de la route lors de la phase 1. La circulation doit se faire en alternance en tout temps durant la phase préliminaire.

Prévue pour 14 jours, la phase 1 servira à installer du soutènement temporaire (palplanches) et à enlever les glissières de sécurité. La phase 3, prévue pour sept jours dans la troisième semaine de juillet, consistera à démanteler le soutènement temporaire, tandis que lors de la phase 4, prévue pour cinq jours dans la dernière semaine de juillet, le MTQ procédera à l’asphaltage, à l’installation des nouvelles glissières de sécurité ainsi qu’à la mise en place de la terre végétale et à l’ensemencement.

Lors des phases 1 et 3, les travaux s’effectueront durant la nuit (18h à 6h), alors que la circulation se fera en alternance à l’aide de signaleurs ou de feux selon le moment de la journée, avec des fermetures sporadiques de 60 minutes maximum. Et lors de la phase 4, dont les travaux auront lieu de jour (de 6h à 18h), la circulation se fera en alternance avec des signaleurs. «En effectuant les travaux de nuit pour les phases 1 et 3, nous allons éviter de longues files d’attente, puisque 2000 véhicules circulent à cet endroit chaque jour, mentionne Luc Adam. Pour faire le trajet Val-d’Or/Senneterre, les camionneurs et les automobilistes seront probablement mieux de passer par Barraute, sinon ils risquent d’attendre de 30 à 60 minutes en passant par Louvicourt», fait-il remarquer.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média