Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

27 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Préposé aux bénéficiaires à l’âge de 10 ans

Le jeune Félix Alarie, de La Sarre, a rendu un hommage hors de l’ordinaire à cette vocation

Chrysalide_hommage

©La Chrysalide

Félix Alarie et sa mère, Julie Noël, sont entourés de Lucie Nadeau (à gauche) et Huguette Bégin (à droite), respectivement directrice générale et présidente de La Chrysalide.

Alors que la pandémie de COVID-19 a braqué les projecteurs sur l’importance du rôle des préposés aux bénéficiaires, un jeune Lasarrois a rendu un hommage hors de l’ordinaire à cette vocation un peu ingrate.

Âgé de 10 ans, Félix Alarie avait été appelé, tout comme ses camarades de classe, à préparer un exposé sur le métier d’un de ses parents. Il a choisi celui de sa mère, Julie Noël, qui est chef d’équipe pour les préposées aux bénéficiaires à la Corporation Maison répit-dépannage La Chrysalide de La Sarre, un organisme qui, comme son nom l’indique, offre des services de répit-dépannage et d’hébergement aux familles dont un des proches vit avec un handicap.

Comme un membre de la famille

«Quand on a appris ce que Félix avait fait, c’est vraiment venu nous chercher. On n’avait jamais demandé une telle visibilité auprès des jeunes. Que ça vienne directement d’un jeune, c’était encore plus émouvant. Quand on entend parler de ce métier, c’est généralement de la part d’adultes qui ont passablement de vécu. Là, on avait le regard neuf d’un enfant de 10 ans», a commenté Lucie Nadeau, directrice générale de La Chrysalide.

Il faut dire que Félix est bien connu du personnel de l’organisme, mais aussi de ses résidents. «Ça fait 18 ans que je travaille à La Chrysalide. Félix m’y accompagne depuis qu’il est bébé. Il côtoie les résidents depuis toujours. Il ne voit pas leurs handicaps. Pour lui, ce sont tous des amis. Quand il arrive dans la bâtisse, il fait le tour de tout le monde. Il fait partie de la famille», a mentionné Julie Noël.

«Je veux faire ce métier-là plus tard, a indiqué Félix. Ma mère m’a beaucoup inspiré.» «Il a même dit à notre doyen, un monsieur âgé de 63 ans, qu’il s’occuperait de lui plus tard», a ajouté Mme Noël.

Réchauffer le cœur

L’exposé de Félix Alarie, tout comme sa volonté de devenir lui-même préposé aux bénéficiaires plus tard, sont venus toucher profondément le personnel de La Chrysalide. «Le quotidien de notre métier est assez ingrat: on bouge les gens, on les lave, on les nourrit. De plus, on ne gagne pas un salaire à tout casser. C’est vraiment une vocation. Qu’un enfant veule le faire à seulement 10 ans, ça réchauffe le cœur. Nous ne sommes pas millionnaires, mais Félix mériterait certainement le gros lot», a lancé Huguette Bégin, présidente de La Chrysalide.

Un rôle essentiel dans la communauté

Située à La Sarre, La Chrysalide accueille des gens de partout dans la région. Son nouveau bâtiment, inauguré en avril 2018, comporte 11 chambres au rez-de-chaussée, soit 5 pour du répit-dépannage, 5 pour des résidents permanents et 1 pour les hébergements d’urgence. À l’étage, trois logements supervisés sont loués à des personnes en phase d’intégration à la société.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média