Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

28 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Plus de 20 000 $ en amendes pour des infractions forestières

Une entreprise du Témiscamingue condamnée pour la quatrième fois en cinq semestres

Forets_chemin

©Patrick Rodrigue

La construction inappropriée de chemins forestiers à proximité de cours d’eau arrive en tête de liste des infractions les plus sanctionnées par le MFFP au cours des premiers mois de 2020.

Les infractions à la Loi sur les forêts sanctionnées dans les premiers mois de 2020 par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue ont donné lieu à l’imposition de 20 460 $ en amendes pour un total de 8 manquements.

Le plus récent rapport publié par le MFFP est daté du 12 juin. Il recense tous les jugements rendus entre le 1er janvier et le 31 mai. Pour la région, trois entreprises forestières ont été condamnés.

L’amende la plus importante, de l’ordre de 13 060 $, a été imposée à Eacom pour avoir, à deux reprises, gaspillé du bois utilisable en ne le récupérant pas entièrement après la coupe et pour avoir procédé à de la coupe de bois hors du secteur prescrit dans le permis d’intervention. Les infractions avaient été observées par le MFFP en avril et en juin 2016.

Makwa Machinery de Belleterre a pour sa part reçu une amende de 2000 $ pour avoir, en octobre 2016, mal construit un chemin forestier qui enjambait un cours d’eau. En 2019, l’entreprise de Belleterre avait été condamnée à deux reprises pour cinq infractions de nature similaires identifiées par le MFFP en août 2015, en mars 2016 et en juin 2017. Les amendes qui avaient suivi totalisaient 5000 $. En 2018, elle avait également dû acquitter une amende de 3125 $ pour trois autres infractions commises en janvier 2015, toujours en lien avec la construction de chemins forestiers à proximité de cours d’eau.

M.C. Forêt, une entreprise basée à Mont-Laurier, a quant à elle été condamnée à payer 3125 $ pour trois infractions commises à deux reprises, en septembre et en octobre 2016, sur des territoires forestiers de l’Abitibi-Témiscamingue. Le MFFP lui reprochait d’avoir construit des chemins forestiers instables et trop près de cours d’eau, en plus d’avoir fait circuler de la machinerie forestière dans la bande riveraine de protection de 20 mètres.

Les deux autres contrevenants sanctionnés dans les premiers mois de 2020 sont l’Association quad d’Abitibi-Ouest, qui s’est vu imposer une amende de 1975 $ pour avoir coupé du bois sans permis en février 2019, ainsi qu’un particulier, qui devra payer 300 $ pour avoir endommagé des arbres sur les terres publiques. L’infraction avait été commise en juin 2017.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média