Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

30 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Homélies sur YouTube et hosties livrées à domicile

L’Église a fait preuve d’audace pour traverser la pandémie et le confinement

Abbe_Robert_Charron

©Paroisse Sainte-Trinité

L’abbé Robert Charron, lors d’une capsule diffusée le 17 juin dans laquelle il partageait, justement, ses réflexions sur la réouverture des églises.

Cérémonies télévisées, homélies sur YouTube, confessions par Skype, hosties livrées à domicile… Le Diocèse de Rouyn-Noranda a dû déployer des trésors d’imagination afin de répondre aux besoins des fidèles durant le confinement imposé en raison de la pandémie de COVID-19.

Alors que les célébrations étaient interdites depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, à la mi-mars, les églises ont pu rouvrir leurs portes le 22 juin. Dans l’intervalle, comme ils ne voulaient pas laisser les fidèles seuls durant cette période de confinement, prêtres et laïcs se sont tournés vers la technologie pour briser virtuellement les murs.

Les plateformes numériques à la rescousse

«En raison de mon âge, mes pairs insistaient pour que je demeure confiné. Mais en ces temps incertains, j’éprouvais un grand besoin de consolider mes frères et mes sœurs paroissiens, de me tourner vers une pastorale axée plus que jamais sur la proximité», a raconté l’abbé Robert Charron, prêtre modérateur de la Paroisse Sainte-Trinité.

C’est à ce moment que lui et Chantal Giroux, coordonnatrice de la pastorale, ont eu l’idée de proposer aux fidèles des homélies à distance. «Je me rendais à la cathédrale Saint-Joseph, où l’on s’assurait que tout répondait aux normes de sécurité, puis on procédait au tournage d’une capsule, qu’on postait ensuite sur la chaîne YouTube du diocèse et qu’on partageait sur notre page Facebook», a indiqué l’abbé Charron.

De l’audace

Certains prêtres ont d’ailleurs fait preuve de beaucoup d’audace. À cet effet, l’abbé Robert Charron a tenu à souligner les initiatives de son collègue du Témiscamingue, l’abbé Rénal Dufour.

«Dès que le gouvernement a autorisé les messes à l’extérieur, en autant qu’on ne dépasse pas 10 personnes, Rénal est sorti sur le parvis et s’est arrangé avec TV-Témis pour diffuser des célébrations dans sa paroisse. Et comme il tenait à pouvoir célébrer l’eucharistie avec ses paroissiens, il a vérifié qui dans les villages désirait communier. Il plaçait ensuite les hosties dans des enveloppes, puis les consacraient, et des gens partaient ensuite dans les villages les porter à leurs destinataires», a-t-il exposé.

Le Laboratoire du numérique

Poursuivant dans ces voies alternatives, en compagnie du nouvel évêque, Mgr Guy Boulanger, et des prêtres des principales paroisses, le Diocèse a établi, grâce à des plateformes de visioconférence, ce qui a été surnommé le «Laboratoire du numérique» par ses participants. À partir de ce moment-là, les vidéos se sont multipliées: réflexions d’autres prêtres, témoignages et partages de laïcs et ainsi de suite.

«Chaque vendredi, notre évêque enregistre son homélie et celle-ci est diffusée le dimanche suivant, a précisé l’abbé Robert Charron. Et depuis le 31 mai, chaque semaine, Mgr Boulanger célèbre une messe en ligne, qui est diffusée sur notre compte YouTube.»

La technologie a même permis à l’abbé Charron de régler des problèmes en apparence insurmontables en temps de confinement. «Il m’est notamment arrivé de confesser quelqu’un à distance. Et j’ai aussi donné des conseils spirituels à une autre personne par le biais de Skype», a-t-il mentionné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média