Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 juillet 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Un Lasarrois à la tête des Studios MELS du Groupe TVA

Martin Carrier dirigera une vingtaine de studios de tournage, dont les plus grands en Amérique du Nord

Martin_Carrier

©Groupe TVA

Après avoir notamment œuvré chez Warner Bros. Games Montréal ainsi qu’aux studios Ubisoft de Montréal et Paris, le Lasarrois d’origine Martin Carrier présidera prochainement à la destinée de MELS Studios et Postproduction.

Après avoir notamment travaillé chez Warner Bros. Games Montréal et chez Ubisoft Montréal, le Lasarrois d’origine Martin Carrier prendra dans quelques mois en main la destinée de MELS Studios et Postproduction du Groupe TVA, une des plus grandes entreprises de services de cinéma et de télévision au Canada.

Le 21 avril, M. Carrier est officiellement devenu vice-président principal au développement des affaires chez MELS. Au cours des prochains mois, il se familiarisera avec l’entreprise avant d’en devenir président le 1er janvier 2021, lorsque le contrat de l’actuel président, Michel Trudel, prendra fin. Il aura alors à sa charge quelque 350 employés.

Tout un bagage!

Titulaire d’une Maîtrise en administration des affaires – Gestion pour cadres en exercice (EMBA) conjointe Université McGill-HEC Montréal, Martin Carrier assumait jusqu’à tout récemment la fonction de PDG de Frima, une entreprise basée à Québec spécialisée dans les jeux vidéo, la réalité virtuelle ou augmentée, le jeu connecté et la modélisation 2D/3D. Parmi ses clients figurent Microsoft, Ubisoft et Mattel. Auparavant, de 2010 à 2016, il avait œuvré comme vice-président et chef de studio de Warner Bros. Games Montréal ainsi qu’aux studios Ubisoft de Montréal et Paris dans les années 1990.

Il a également présidé le conseil d’administration de Bibliothèque et Archives nationales du Québec pendant quelques années, en plus d’avoir été président de l’ancienne Alliance numérique (maintenant La Guilde) et d’avoir siégé au conseil d’administration de l’Association canadienne du logiciel de divertissement.

Attirer plus de méga-productions de l’étranger

Fort de ses quelque 25 années d’expérience en gestion et direction d’entreprises, le rôle de M. Carrier au sein de MELS consistera à poursuivre le développement de l’entreprise et à en accélérer la croissance.

«C’est avec grand plaisir que je me joins à MELS pour cette prochaine étape de son développement, a mentionné le Lasarrois d’origine, par voie de communiqué. Avec nos équipes, nous jumellerons une vision technologique au savoir-faire historique de l’entreprise afin de la propulser sur les scènes locale et internationale et pour attirer toujours plus de productions d’envergure au Québec.»

L’entreprise, dont la renommée dépasse largement les frontières du Québec, possède une vingtaine de studios et d’ateliers à Montréal, Saint-Hubert et Québec. Elle offre des services de location de studios et d’équipement cinématographique et télévisuel, d’effets visuels et de postproduction image et son. Elle opère aussi le seul laboratoire de films professionnels au Canada.

D’un écran à l’autre

Les artisans de MELS figurent sur de nombreuses productions d’ici et d’ailleurs. Au niveau des films, on note, entre autres, «L’Arrivée» («The Arrival») de Denis Villeneuve, «X-Men : Dark Phoenix», «Resident Evil: Retribution» ou encore «Midway» pour l’international ainsi que «Mommy» de Xavier Dolan, «Hochelaga Terre des Hommes», «Monsieur Lazhar» et «Bon cop, bad cop 2» pour les productions québécoises.

Quant aux nombreuses séries, celles-ci comprennent notamment «Passe-Partout» (nouvelle génération, «Unité 9», «District 31», «19-2» et «Fugueuse». À cela s’ajoutent de nombreuses campagnes publicitaires à la télévision.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média