Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

17 juillet 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Préposés: les CHSLD accueillent 95 stagiaires

110 boursiers avaient été confirmés

CHSLD

©Photo L’Action – archives

Les 95 stagiaires poursuivent maintenant leur formation en CHSLD en vue d’obtenir leur attestation d’études professionnelles de préposés aux bénéficiaires.

Les CHSLD de l’Abitibi-Témiscamingue accueillent depuis le 16 juillet les 95 stagiaires de l’attestation d’études professionnelles de préposé aux bénéficiaires.

Ces stagiaires ont complété leurs cours théoriques amorcés en classe il y a un mois au Centre de formation professionnelle (CFP) Harricana, après avoir été recrutés avec le concours du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue. Ils entreprennent maintenant leur formation pratique en établissement dans les CHSLD de la région.

Cette formation accélérée, rappelons-le, a été annoncée par le premier ministre François Legault, le 27 mai, afin d’aider les établissements à combler de nombreux postes en CHSLD dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Des abandons

Les besoins pour la région ont été établis à 135 préposés aux bénéficiaires. La région pouvait offrir 132 bourses selon les places disponibles dans les cohortes du CFP Harricana. Le processus de sélection a finalement permis de confirmer 110 boursiers.

Toutefois, au jour 1 de la formation, seulement 106 personnes ont débuté la formation, ce qui signifie qu’il y a eu quatre abandons avant même le début des cours. Puis, après un mois de formation, on compte maintenant 95 étudiants qui amorcent leur stage en milieu de soin, ce qui signifie 11 autres abandons.

Le CISSS se réjouit tout de même de ces 95 futurs employés, qui viendront «réduire de façon considérable l’écart entre les besoins et les effectifs qualifiés disponibles, permettant ainsi de diminuer l’utilisation de la main-d’œuvre indépendante, diminuer la pression sur les équipes en CHSLD, diminuer les heures supplémentaires et augmenter la stabilité des équipes permettant d’accroître le sentiment de santé et de mieux-être pour nos employés», précise l’organisation dans un communiqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média