Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 juillet 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Wasamac dans le top 4 mondial des projets aurifères les plus prometteurs

Le navire amiral de Monarques devance plus de 3500 projets à travers la planète

Monarques_mine_Wasamac_1984

©Corporation aurifère Monarques - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le projet Wasamac, dont on voit ici les anciennes installations en 1984, figure parmi les projets qui seraient les plus intéressants pour les investisseurs, selon une étude indépendante.

Wasamac, le projet de mine d’or que la Corporation aurifère Monarques développe à Rouyn-Noranda, à mi-chemin entre les quartiers Évain et Arntfield, figurerait parmi les projets aurifères les plus prometteurs de la planète.

C’est ce que révèle une analyse récemment réalisée par Integra Resources, une société junior basée à Vancouver, qui souhaitait examiner la valeur que représenteraient pour les investisseurs ses trois actifs, tous localisés en Idaho.

Pour ce faire, la société a procédé par éliminations successives à partir d’une compilation de tous les projets miniers basés sur la production de métaux précieux dotés d’une estimation de ressources minérales. Cette liste contenait exactement 3517 actifs à travers le monde. Elle a ensuite retiré tous les projets qui n’avaient pas fait l’objet d’une étude économique valide au cours des cinq dernières années, réduisant la liste à seulement 338 actifs.

En éliminant les projets dotés d’une production prévue, pendant la durée de vie de la mine, inférieure à 100 000 onces d’or par année, Integra Resources a par la suite restreint l’échantillon à 77 actifs, pour ensuite l’abaisser à 53 éléments en supprimant les projets affichant une durée de vie inférieure à 10 ans.

Afin de tenir compte de la stabilité politique et économique, tous les projets localisés à l’extérieur du Canada, des États-Unis, de l’Europe de l’Ouest, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande ont alors été enlevées, réduisant la liste à seulement 17 éléments. Integra Resources a aussi éliminé les projets qui appartenaient déjà à un producteur d’or possédant d’autres mines en opération, pour en arriver à une liste de seulement 8 projets.

Enfin, ultime étape de l’exercice, tous les projets nécessitant un investissement initial supérieur à 500 M $ US ont été écartés. Il ne restait donc plus que 4 projets, soit DeLamar (Idaho) d’Integra Resources, Valentine Lake (Labrador) de la société torontoise Marathon Gold, Back River (Nunavut) de Sabina Gold & Silver de Vancouver et Wasamac de Monarques.

Commentaires

18 juillet 2020

pierre gendron

jespere que ce seras pas juste du vnet et que ca vas ouvrire bien vite j ai dejas travailler a cet mine wasamac mais quand jespere ca vas aider a vendre ma maison bonne chance

20 juillet 2020

PATRICK DUBÉ

Je vous envoie ma candidature 33 ans opération machinerie lourdes mécano soudeur machiniste 819-649-0115

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média