Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

20 juillet 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Port du masque: les chambres de commerce de la région préoccupées

Masque

©Photo Pixabay.com

Les chambres de commerce de l’Abitibi se disent préoccupées par les pénalités dont pourraient écoper les entreprises avec le port du masque obligatoire dans les endroits publics fermés, incluant les commerces et les restaurants.

Si les chambres de commerce de la région et la Fédération des chambres de commerce du Québec estiment que les mesures imposées par le gouvernement sont nécessaires pour lutter contre la pandémie de Coronavirus, elles soutiennent que la responsabilité devrait être plus clairement partagée entre les particuliers et les entreprises.

Ces organisations craignent les possibles conséquences que la responsabilité de faire appliquer le règlement risque d’avoir sur les entreprises. Selon elles, il serait nécessaire de responsabiliser davantage les individus pour leurs actes, alors que pour l’instant, les sanctions et amendes annoncées concernent principalement les commerces. Les chambres de commerce souhaitent donc que le ministère de la Santé précise rapidement les modalités entourant les sanctions aux individus prévues pour le 1er août.

«Nous appréhendons les conséquences que ces nouvelles mesures pourraient avoir sur les entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue, mentionne Jérémi Fournier, président de la Chambre de commerce de Val-d’Or. Bien évidemment, nous sommes dans un contexte d’effort collectif pour éviter la transmission communautaire, particulièrement lors des vacances de la construction. Cependant, nous pensons que c’est une responsabilité partagée entre les entreprises mais également les individus de porter le masque et de maintenir nos habitudes d’achat local», ajoute-t-il.

«Un devoir de collectivité»

Les chambres de commerce soulignent que depuis le début de la crise, les entreprises collaborent et agissent de façon responsable pour respecter les meilleures pratiques sanitaires exigées par la Santé publique, plusieurs d’entre elles ayant investi de bonnes sommes d'argent afin d'acquérir le matériel et les ressources nécessaires pour limiter la contagion.

«Plusieurs secteurs, notamment ceux de la restauration, du tourisme et du commerce de détail accueillent favorablement la venue des vacanciers dans notre région, où nous faisons bonne figure en matière de cas confirmés de Covid-19, signale David Lecours, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda. C’est un devoir de collectivité de nous protéger mutuellement de façon intelligente et responsable», fait-il valoir.

Les chambres de commerce reconnaissent «le devoir de diligence raisonnable des entreprises» de créer un environnement sécuritaire pour leurs employés et les particuliers, mais qu’il faut comprendre que des gens auront besoin d’être convaincus de la pertinence du port du masque et que ce n’est pas aux commerçants d’en subir les conséquences.

Commentaires

20 juillet 2020

Laurier Bédard

Je suis parfaitement d’accord au partage des responsabilités collectives.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média