Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

03 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Un mois de juillet très tranquille pour les pompiers forestiers

Seuls huit incendies de forêt se sont déclarés au cours du mois

Sopfeu_campagne

©Archives

Les feux de juillet n'ont détruit qu'une très petite superficie de forêts dans la région.

Les pompiers forestiers de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec auront eu fort peu à faire en juillet. En dépit des températures chaudes bien au-dessus des moyennes saisonnières, seuls huit incendies de forêt se sont déclarés au cours du mois, pour un total de 0,008 km2.

Les données mensuelles fournies par la Sopfeu sont nettement inférieures à la moyenne de 10 ans en juillet pour ces deux régions, soit 20 feux. La presque totalité des feux qui ont été répertoriés dans la région au cours du dernier mois, soit 87 %, ont été imputables à des activités humaines.

À l’échelle du Québec, 73 incendies forestiers se sont déclarés en juillet, dont 32 causés par la foudre. Ceux-ci ont consumé seulement 1,948 km2 de forêts en zone de protection intensive. La foudre a été responsable de 44 % des feux allumés, mais elle représente 96 % des superficies qui ont brûlé.

Si la situation en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec est tranquille, ce n’est pas le cas ailleurs au Québec, Depuis le début de la saison 2020, la Sopfeu est intervenue sur 602 incendies à travers la province. Ceux-ci ont détruit 614,874 km2 de forêts en zone de protection intensive, soit presque deux fois plus que les 353,995 km2 habituellement brûlés à pareille date sur une moyenne de 10 ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média