Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

L’économie de la région reprend du poil de la bête

Le taux de chômage diminue pour la première fois depuis le début de la pandémie

Rouyn_centre_ville

©Patrick Rodrigue

La levée des principales mesures de confinement, en juin, ont favorisé la relance économique de la région.

Après un printemps désastreux en raison des nombreuses mises à pied et fermetures temporaires provoquées par la pandémie de COVID-19, l’économie de l’Abitibi-Témiscamingue semble reprendre des forces.

Selon les plus récentes données publiées par l’Institut de la statistique du Québec, le taux de chômage a diminué à 7,3 % en juillet. Il s’agit de son plus bas niveau depuis le début de la pandémie, descendant même sous les 8,8 % enregistrés en avril et se comparant avantageusement avec les 11,9 % de mai et 10,6 % de juin. Le taux de chômage régional demeure cependant plus élevé que la valeur qu’il affichait d’un mois à l’autre depuis longtemps déjà avant la mi-mars, soit environ 4 %.

En parallèle, le taux d’emploi, soit la proportion de personnes disposant d’un emploi parmi les 15-64 ans en âge de travailler, qui était en baisse constante depuis les 12 derniers mois, a connu une première hausse, passant de 58,6 % en juin à 59,4 % en juillet. Le résultat de juin était le plus bas taux enregistré depuis juillet 2019.

Plus d’emplois à temps partiel

Au chapitre des emplois, le mois de juin 2020 a, là aussi, été le théâtre des pires résultats des 12 derniers mois, avec 62 700 emplois en Abitibi-Témiscamingue. La région, tout comme le reste du Québec, vivait alors les dernières semaines du confinement. En juillet 2020, le nombre d’emplois a grimpé de 5,1 % pour passer à 65 900 travailleurs. On demeure cependant loin des 77 000 emplois déclarés en juillet 2019, le meilleur score des 12 derniers mois.

Signe que la reprise des activités économiques dans la région n’est pas encore complète, les nouveaux emplois ont surtout été enregistrés dans des postes à temps partiel. Leur nombre a grimpé de 2000, passé de 10 000 en juin à 12 000 en juillet, soit une augmentation de 20 %. Du côté des emplois à temps plein, ceux-ci sont passés de 52 700 en juin à 53 900. Cette hausse de 1200 postes correspond à un accroissement de 2,3 %.

Emploi_tableau

©Patrick Rodrigue

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média