Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

24 août 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Berry: les recherches se concentrent autour d’objets trouvés en forêt

Jacques Hébert est disparu depuis le 17 août

Berry recherches police

©gracieuseté

La Sûreté du Québec coordonne les recherches afin de retrouver Jacques Hébert, dans le secteur du lac Berry.

Les chercheurs terrestres sont toujours à pied d’œuvre lundi matin dans le secteur du lac Berry, alors que les recherches se concentrent autour d’objets trouvés la veille. Jacques Hébert, 78 ans de Berry, est disparu depuis une semaine.

«Hier soir, on a retrouvé des objets en forêt, des éléments qui méritent qu’on s’attarde au secteur. Je ne peux pas préciser la nature des objets. On est en train de corroborer pour voir si ce sont des objets qui pourraient appartenir au disparu ou à d’autres personnes qui sont passées par là. Mais le secteur sera scruté attentivement. Les recherches pourront aussi se déplacer si nous découvrons d’autres éléments, d’autres indices, à un autre endroit», précise le sergent Jean-Raphaël Drolet, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les recherches s’effectuent donc essentiellement au sol en ce lundi, avec des marcheurs et des VTT. Un bénévole survole également le secteur avec un drone dans l’espoir de retrouver l’homme qui n’a pas été revu depuis qu’il a quitté son domicile à pied, le 17 août après le souper, pour aller cueillir des petits fruits en forêt.

Depuis que ses proches se sont inquiétés de son absence en fin de soirée, le 17 août, la Sûreté du Québec a déployés plusieurs unités dans le secteur, selon le type de recherches effectuées. L’hélicoptère, un maître-chien, l’équipe d’urgence en recherches, l’équipe nautique, des patrouilleurs en VTT et des patrouilleurs à pied ont été mis à contribution. De plus, chaque jour, des dizaines de bénévoles sont venus leur prêter main forte, dont plusieurs en VTT. Ils étaient environ une centaine samedi à quadriller le secteur du lac Berry.

«Ce n’est pas parce qu’une unité est partie qu’elle ne peut pas revenir, précise le sergent Drolet. On analyse quotidiennement ce sont on a besoin sur place pour poursuivre les recherches. Si on juge qu’on va y aller avec les VTT et des marcheurs comme aujourd’hui, nos autres unités peuvent être appelées sur d’autres missions ailleurs pendant ce temps. Si on a de nouveau besoin d’elles, on va les rappeler», explique Jean-Raphaël Drolet.

Par ailleurs, les bénévoles qui souhaitent participer aux recherches sont invités à se présenter au poste de commandement établi au Domaine du lac Berry (camping).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média