Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

La plus importante société minière du monde s’intéresse au Nunavik

BHP devient partenaire de Midland pour développer plusieurs projets liés au nickel

Midland_exploration_baie_james

©Exploration Midland

Très active en exploration dans les régions de la Baie-James et du Nunavik, Midland a conclu des ententes avec plusieurs partenaires renommés, dont BHP, Agnico Eagle, Minière Osisko, Wallbridge Mining et Soquem.

La petite société junior montréalaise Exploration Midland a frappé un grand coup en s’adjoignant comme partenaire rien de moins que BHP Group PLC, la plus importante société minière de la planète, pour développer plusieurs projets miniers sur le territoire du Nunavik.

Cette alliance stratégique a été conclue le 24 août entre Midland, sa filiale Métaux de base Midland et Rio Algom Limited, une filiale en propriété exclusive de BHP Group PLC. Elle donnera accès à Midland à beaucoup de capitaux pour développer des gisements de nickel d’importance au Nunavik.

L’alliance stratégique prévoit que BHP financera d’abord une phase de travaux d’exploration pour le nickel, à raison de 1,4 M $ par année pendant au moins deux ans. Cette première étape, qui débutera en septembre, visera à cibler des projets suffisamment intéressants pour être amenés à l’étape du forage. À sa discrétion, BHP pourra aussi ajouter 700 000 $ avant d’amener un projet à la deuxième phase.

Lors de la phase suivante, chaque projet désigné sera doté de son propre programme de travaux et d’un budget distinct. Midland sera l’opérateur de chaque projet, mais BHP aura le choix de s’en occuper si elle le souhaite. Pour chaque projet, un montant minimum de 700 000 $ sera investi en travaux d’exploration durant la première année, jusqu’à concurrence de 4 M $ pendant quatre ans. BHP assumera 75 % des dépenses. Pendant ces quatre ans, BHP versera aussi directement à Midland un montant pouvant totaliser jusqu’à 1 M $.

Toujours à sa discrétion, BHP pourra décider de faire passer n’importe quel projet à la troisième phase, celle de la coentreprise. BHP détiendra initialement 70 % de chacun de ces projets et agira à titre d’opérateur. Pour chaque projet en coentreprise, BHP versera à Midland 200 000 $, incluant le transfert des titres miniers et de la propriété des données, au profit de la coentreprise.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média