Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Mine Géant Dormant: possible relance au début de l’automne

Les travaux de réhabilitation entrepris à l’automne 2019 seront bientôt complétés

Abcourt_Geant_Dormant

©Mines Abcourt

Alors propriété de North American Palladium (NAP), la mine Géant Dormant avait cessé ses activités le 17 janvier 2012, envoyant environ 90 personnes au chômage. Après être passée aux mains de Mines Aurbec, Abcourt en avait fait l’acquisition le 4 mars 2016 à la suite de la faillite de celle-ci.

Si les travaux de réhabilitation entrepris par Mines Abcourt respectent l’échéancier, la mine Géant Dormant pourrait recommencer à produire du minerai dès la fin de septembre ou le début d’octobre.

Depuis quelques années déjà, la société minière évoque la possibilité de relancer les opérations à cette mine située à mi-chemin entre Amos et Matagami et dans l’usine de laquelle elle traite le minerai de la mine Elder à Rouyn-Noranda. Cette fois, il semblerait bien que cette volonté deviendra réalité. À ce jour, Abcourt a d’ailleurs investi plus de 5 M $ dans la remise à niveau des installations, et ce, sans contracter de dette.

Les travaux de réhabilitation des infrastructures de Géant Dormant avaient débuté à l’automne 2019, avec la restauration des paliers dans les puits #1 et #2, mais ils avaient dû être interrompus en décembre. Ils n’ont repris que le 16 avril suivant, avec la réouverture de la mine suivant sa fermeture temporaire, quelques semaines plus tôt, en raison de la pandémie de COVID-19.

Les travaux requis consistent notamment à remplacer le boisage du passage d’homme au puits #1, qui sert pour la ventilation de la mine, et à réparer et renforcir les paliers du passage d’homme dans le puits #2, qui est utilisé pour la production et les services. Abcourt a opté pour du sapin douglas, reconnu pour sa durabilité. Les galeries qui communiquent entre les deux puits pourraient aussi être réhabilitées au besoin.

«Au puits #1, nous avons effectué les réparations de la surface jusqu’au niveau 100. Nous avons récemment reçu les matériaux requis pour compléter les travaux, ce qui nous permettra de nous rendre sous peu jusqu’au fond du puits, à 235 mètres de profondeur. Au puits #2, toutes les réparations ont été réalisées. Quant aux galeries, elles ont été réhabilitées aux niveaux 55, 100, 145 et 190. Lorsque le puits #1 sera complètement réparé et que les galeries des niveaux 235 et 295 seront réhabilitées à leur tour, nous pourrons commencer à produire quelques tonnes de minerai, probablement à la fin de septembre ou au début d’octobre», a détaillé Abcourt.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média