Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

31 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Un iPad par élève au Témiscamingue

L’initiative du CSSLT rappelle la piètre couverture internet dans certains secteurs

Ecole_tablettes

©Depositphotos.com/ArturVerkhovetskiy

Quelque 1500 tablettes s’ajouteront aux 600 qui étaient déjà disponibles dans les classes des écoles du CSSLT.

Alors que chaque élève du Témiscamingue disposera d’un iPad à compter de la rentrée, l’initiative du Centre de services scolaire du Lac-Témiscamingue (CSSLT) met à nouveau à l’avant-scène la piètre couverture internet dans certains secteurs de la MRC.

À quelques jours de la rentrée, le CSSLT a annoncé qu’il amorçait un virage majeur vers un modèle «un élève, un iPad». Quelque 1500 appareils s’ajouteront ainsi aux 600 qui étaient déjà disponibles dans les écoles du CSSLT. Cet investissement d’environ 1 M $ devrait, estime-t-on, favoriser la motivation, la persévérance et la réussite des jeunes, et ce, du préscolaire jusqu’au secondaire 5.

Le choix technologique s’est appuyé sur les recommandations de Thierry Karsenti, professeur à l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication en éducation. Le Rouynorandien d’origine a notamment fait valoir qu’une tablette plutôt qu’un ordinateur portable allait faciliter le déploiement et la formation et réduire au minimum les problèmes techniques vécus en classe.

Utile en cas de nouveau confinement

Le recours aux iPad devrait aussi se révéler très utile pour le CSSLT advenant un nouveau confinement dû à une deuxième vague de COVID-19. «Dès le début de l’année scolaire, le personnel enseignant utilisera en effet la même technologie en classe que celle qui serait utilisée en cas de confinement», a indiqué le CSSLT. À cet égard, M. Karsenti appuiera l’équipe pédagogique du CSSLT pendant toute l’année scolaire 2020-2021 afin de s’assurer que le projet soit un succès.

Une ombre au tableau

Le projet comporte cependant une ombre au tableau : environ le quart des quelque 1800 élèves du Témiscamingue inscrits au préscolaire, au primaire et au secondaire ne disposeraient pas d’un accès jugé acceptable à Internet en raison de la piètre couverture dont souffrent certains secteurs de la MRC et pour lesquels l’amélioration du signal, promise depuis des années, se fait toujours attendre. Le CSSLT devra donc trouver des solutions, en particulier si un confinement prolongé devait survenir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média