Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

02 septembre 2020

La Récolte du Bonheur

Publireportage

Goûtez AT

©Courtoisie

Nous sommes quatre bénévoles et employés municipaux qui s’occupent de la culture, des récoltes et de la vente des légumes de le serre entrepreneuriale et intergénérationnelle de Barraute.

Notre région compte de nombreux maraîchers et agrotransformateurs qui rendent notre Abitibi-Témiscamingue savoureuse! Dans le but de les mettre en valeur, l’équipe de Goûtez AT vous présente une série de portraits permettant de mieux connaître leur histoire...

Voici celle de Normand Falardeau, Lara Grenier, Jonathan Grignon et Francine Larose, quatre vaillants bénévoles de Barraute qui ont mis sur pied une serre entrepreneuriale et intergénérationnelle!

Qui se cache derrière le projet La récolte du Bonheur?

Nous sommes quatre bénévoles et employés municipaux qui s’occupent de la culture, des récoltes et de la vente des légumes de le serre entrepreneuriale et intergénérationnelle de Barraute.

Normand Falardeau: Passionné d’agriculture, il possède son propre jardin écologique et biologique avec un ami depuis quelques années. Bénévole très engagé, il siège sur plusieurs conseils d’administration et comités. La retraite est loin d’être synonyme de repos pour cet homme très occupé.

Lara Anastasia Grenier: Étudiante en travail social à Sherbrooke et originaire de Barraute, elle vient nous prêter main-forte pendant la saison estivale. Elle a vite appris quelques techniques horticoles en début de la saison et sa polyvalence lui a permis de brillamment s’occuper de la gestion du Marché public en l’absence du coordonnateur. Bienveillante et ponctuelle, Lara est toujours prête à collaborer et offrir son aide au développement des projets municipaux.

Jonathan Grignon: Agent de développement pour la municipalité de Barraute, intervenant social à l’école secondaire Natagan, coordonnateur du Marché public et porteur mille et un projet communautaire, ce dynamique jeune homme est reconnu pour son implication sociale et a à cœur le bien-être de la collectivité.  

Francine Larose: Propriétaire des Jardins de Larose et jeune maman, elle est notre experte de l’horticulture. Cette amoureuse du jardinage est également présidente du Comité d’embellissement de la municipalité et membre du Comité organisationnel serre et jardins. Elle transmet déjà sa passion à son fils Antoine qui apporte son petit coup de pouce à la serre.

Ainsi, la force de notre équipe passe avant tout par l’esprit de solidarité, le partage de connaissances et l’importance d’accorder une place de choix aux liens intergénérationnels. C’est trois éléments fondamentaux permettent de favoriser les contacts et l’échange de savoirs entre des personnes de générations différentes, et ce, dans le but de développer une communauté axée sur le vivre ensemble.

 

Quel a été votre parcours?

La Récolte du Bonheur est née prématurément au printemps 2020, avec l’arrivée du projet Goûtez AT. Le 25 mai 2019, le Comité en développement économique local de Barraute fait l’annonce de la construction d’une serre entrepreneuriale et intergénérationnelle.

À la suite de cette annonce, un groupe formé de 8 résidents et d’employés municipaux forme le Comité opérationnel serre et jardins pour assurer le bon déroulement du projet. Normand, Francine et Jonathan sont membres de ce comité.

Le projet de la serre comporte 3 phases et la Récolte du Bonheur fait partie de la phase 2 qui était prévue pour l’été 2021. Avec l’annonce du projet Goûtez AT, le Comité a choisi de « sauter dans le train » et de se joindre aux 5 autres marchés publics de la région.

Pourquoi avoir choisi de devenir producteur agroalimentaire?

Pour la communauté, le partage des valeurs, des savoir et des connaissances. L’aspect intergénérationnel est d’une importance capitale dans notre projet, nous voulons que l’amour et les bienfaits de l’agriculture se transmettent. Nous aimons aussi l’idée de promouvoir l’autosuffisance alimentaire et d’y participer.

Notre mission est également de favoriser l’accessibilité à une saine alimentation dans un milieu défavorisé. Nous travaillons d’ailleurs en collaboration avec le Comité intersectoriel régional en saines habitudes de vie de l’Abitibi-Témiscamingue.

 « J’ai décidé de m’investir avec cœur dans cette aventure, car je crois sincèrement qu’il est important de s’implique activement et participer collectivement à l’aménagement d’une municipalité toujours plus inspirante et rassembleuse. » - Jonathan

« Il y a quatre ans avec un ami, j’ai commencé un jardin biologique et écologique. J’ai découvert une nouvelle passion! Lorsque j’étais petit, j’aidais mes parents à faire leur jardin et je me souviens comme les légumes étaient bons et goûteux. » - Normand

Quels sont les défis liés à votre secteur d’activité? 

Le principal défi est d’être à notre première année dans tout : première année de culture, première année de la serre, première année de vente, première année de marché public. La culture en serre est bien différente de la culture à l’extérieure, on doit s’y adapter. Par exemple, les insectes pollinisateurs ont été très peu présents cette année. On a donc dû féconder nos concombres à la main. Aussi, il est difficile de s’adapter à l’arrosage en serre qui est constamment à ajuster. On apprend beaucoup et on se perfectionne pour les années à venir.

 

Quelle est votre plus grande fierté en tant que producteur?

L’intérêt de la population. Notre projet a été entièrement pensé pour la communauté, et nous sommes fiers de constater la popularité de nos récoltes pour une première année. La réponse de la population locale est excellente.

 

Que représente l’Abitibi-Témiscamingue pour vous?

Pour nous, c’est une région où tout est possible! Il y a tant d’options ici pour développer et innover des projets, la nature y est riche et généreuse. L’Abitibi-Témiscamingue est une terre à défricher et un monde à découvrir.

Quel est le produit chouchou de votre entreprise et pourquoi?

Nos tomates Brandywine. Ce sont des tomates ancestrales très juteuses qui n’ont pas de « cœur » au centre. Elles sont moins esthétiques, les gens sont donc parfois hésitants à les acheter parce qu’elles sont moins belles, mais elles sont absolument savoureuses!

Avez-vous un produit coup de cœur d’un autre producteur et si oui, lequel et pourquoi?

Le pain de la miellerie la Grande Ourse. Il est fait à base de miel, mais le goût du miel n’est pas très prononcé, ce qui en fait un excellent pain. Il est très dense et une fois grillé, il fait LES meilleurs sandwiches aux tomates! On vous laisse deviner quelles tomates on utilise pour nos sandwiches…!

 

Parlez-nous de ce que vous apporte le projet Goûtez AT

Une bonne visibilité locale, mais surtout régionale. On a des gens de Senneterre, d’Amos et même de Lebel-sur-Quévillon qui sont venus nous visiter au marché. Nous croyons que le marché public et La Récolte du Bonheur n’auraient pas connu un aussi grand succès sans Goûtez AT.

Aussi, la boutique en ligne permet aux gens qui travaillent à l’extérieur de Barraute de réserver leurs produits. Ils arrivent tard le jour du marché et souvent il ne reste plus beaucoup de légumes… On peut donc leur réserver nos plus beaux produits du jour!

+++

Si vous désirez connaître à quoi ressemble une journée typique de la Récolte du Bonheur lors du marché public de Barraute, cliquez ici!

Cette série de portraits est une présentation de Goûtez AT, la nouvelle destination agro-gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue! Cet été, faites votre marché public en ligne grâce à Goutez AT et encouragez les producteurs d’ici!

goûtez at

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média