Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

03 septembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Vidéotron entame des procédures contre Cablevision

Les délais d’installations en Abitibi en cause

Vidéotron camions

©gracieuseté - Jo Lemay

Vidéotron met ses menaces à exécution et annonce, ce jeudi 3 septembre, avoir entrepris des procédures contre Cablevision qu’elle accuse de ne pas se conformer à ses obligations réglementaires et contractuelles.

 

La filiale de Québecor annonce dans un communiqué de presse qu’elle a déposé une plainte au CRTC ainsi qu’une action en dommages et intérêts devant la Cour supérieure. Vidéotron reproche à Cablevision de nuire volontairement depuis des mois au déploiement de ses services sur le territoire desservi par ses infrastructures à Rouyn-Noranda, Malartic, Val-d’Or, Preissac et Rivière-Héva.

L’entreprise, rappelons-le, accuse des délais de quatre mois pour brancher ses nouveaux clients qui sont sur le réseau de Cablevision. Elle affirme que son concurrent ne met pas les ressources nécessaires en place pour répondre à sa demande, qu’elle a fait passer de 30 à 200 installations par jour au cours du dernier mois.

«C’est franchement désolant de voir, encore et encore, que Cablevision (Bell) continue, par tous les moyens possibles, à ralentir l’implantation de la saine concurrence. Pendant ce temps-là, une fois de plus, ce sont les gens de la région qui sont les grands perdants», déclare Jean-François Pruneau, président et chef de la direction de Vidéotron, dans le communiqué.

Cablevision nie

Plus tôt cette semaine, Cablevision a nié faire de l’obstruction et réfuté les arguments de Vidéotron, évoquant plutôt la difficulté de répondre aussi rapidement à l’augmentation soudaine de ses besoins, faute de personnel.

Marc-André Sévigny, gestionnaire principal des opérations, laissait même plutôt entendre que Vidéotron, qui demandait 30 installations par jour depuis le début, avait peut-être mal planifiée son implantation et tentait maintenant d’en faire porter l’odieux à Cablevision. «Des fois, quand on est pris d’un bord, on pousse sur l’autre», avait-il déclaré, mardi.

Commentaires

3 septembre 2020

Chris

Moi je vais croire Videotron parce que .. Si Cablevision serais en manque d'employées ... il y aurais des ouvertures d'emplois .. mais ... ici ont voit clairement qui as rien pour le côté du distributeur : https://jobs.bce.ca/bell/search/?createNewAlert=false&q=&locationsearch=Rouyn-Noranda ...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média