Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

16 septembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Infrastructures: Ottawa et Québec injectent 10 M $

Quatre municipalités réaliseront six projets

Travaux 3e Avenue Est Amos

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les subventions proviennent du volet Infrastructures vertes du plan Investir dans le Canada et du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU) du gouvernement du Québec.

Quatre municipalités de l’Abitibi-Témiscamingue se partagent près de 10 millions $ provenant d’Ottawa et Québec afin de réaliser six projets totalisant 12,5 M $ et visant à moderniser des infrastructures d’eau et relancer l’économie régionale.

Les deux paliers de gouvernement ont annoncé le 11 septembre qu’ils injectaient chacun 5 M $ pour moderniser les réseaux municipaux d’alimentation en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées. «Je me réjouis de cette annonce, car c'est la population de l'Abitibi-Témiscamingue qui bénéficiera de ce partenariat en ayant accès à des services d'eau plus sécuritaires et mieux adaptés aux réalités contemporaines», souligne le ministre régional Pierre Dufour.

C’est la Ville de Senneterre qui prend la part du lion, avec une aide totalisant près de 4 M $ pour un projet de près de 5 M $ qui comporte le renouvellement de 4254 mètres de conduites d’aqueduc et d’égouts ainsi que des travaux de voirie.

«C’est une grosse contribution pour Senneterre. On essaie toujours d’avoir des demandes prêtes pour des subventions qui pourraient se présenter. On vient de terminer un autre projet de 5 M $ il y a quelques années. L’an dernier on a réalisé des travaux d’asphaltage et de reconditionnement. On a la piscine, un projet de 9 M $, qui va se terminer au printemps. Là, ce sont différents endroits où nous avons des conduites plus problématiques. Les travaux devraient débuter en 2021 et se terminer en 2022. Tous ces projets permettent de générer de l’activité économique dans notre milieu», souligne le maire Jean-Maurice Matte.

3,7 M $ à Amos

Trois projets de la Ville d’Amos prévus à son programme triennal d'immobilisations reçoivent une aide financière totalisant plus de 3,7 M $ sur un budget total estimé à près de 4,7 M $. Elle procédera dès cet automne au remplacement d’une conduite d’eau potable par forage unidirectionnel sous la rivière Harricana, un projet de près de 250 000 $ qui lui coûtera environ 50 000 $. «Les gens vont se rappeler qu’on a eu un bris de conduite sous la rivière, tout juste au nord du pont Desmarais. On est en appel d’offres et si l’entrepreneur est disponible, les travaux devraient se réaliser dès cet automne», explique Régis Fortin, directeur du Service de l’environnement et des services techniques.

Le second projet devrait se réaliser en 2021. Il s’agit du remplacement d’environ 2300 mètres de conduites d’aqueduc et d’égouts sur la 4e Rue Est, sur la portion comprise entre le carrefour giratoire et la 11e Avenue Est. Un projet de plus de 2 M $ qui coûtera 410 980 $ à la Ville. «Les conduites ne sont pas si âgées, mais on a un historique de bris assez important sur cette rue. Toute la chaussée sera refaite, mais la rue devrait conserver la même configuration», estime M. Fortin.

Le troisième projet, estimé à près de 2,4 M $ dont 475 236 $ incomberont à la Ville d’Amos, devrait se concrétiser en 2022. Il s’agit du remplacement des conduites et de la refonte de la 2e Avenue Est, entre la rue Principale Nord et la 4e Rue Est. Les conduites ont près de 80 ans dans le secteur. Le nouveau design de la rue devrait ressembler à celui de la 3e Avenue refaite en 2014, sauf pour la portion plus près de la Principale où l’on veut conserver un maximum d’espaces de stationnement.

St-Marc et Rochebaucourt

À Saint-Marc-de-Figuery, une aide totalisant près de 1 M $ permettra de réaliser l’installation de 1283 mètres de conduites d’eaux pluviales et la séparation des réseaux d’égout, un projet de plus de 1,2 M $. «Le réseau des eaux pluviales n’avait pas été fait en même temps que celui des eaux usées il y a trois ans, ce qui est un non-sens à notre avis, mais c’était une décision du gouvernement. On va pouvoir corriger la situation», explique le maire Daniel Rose.

Québec et Ottawa injectent également chacun 634 079 $ dans un projet majeur de 1,5 M $ de la Municipalité de Rochebaucourt pour le remplacement d’environ 964 mètres de conduites d’eaux usées.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média