Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

16 septembre 2020

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Nuages noirs au-dessus des compagnies aériennes régionales

Lemire et Bérubé dénoncent la hausse de frais de NAV Canada

Aéroport Rouyn-Noranda vol avion

©Photo Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Les députés fédéraux de la région, Sébastien Lemire et Sylvie Bérubé, ainsi que leurs collègues du Bloc québécois, protestent contre la hausse de tarifs de 30 % pour les services de NAV Canada.

Ils interpellent le ministre des Transports, Marc Garneau pour qu’il intervienne afin de minimiser les effets de cette hausse importante.

Annoncée depuis mai

Déjà en mai, NAV Canada, une société privée sans but lucratif, constatait les effets dévastateurs de la pandémie sur ses revenus, conséquence de la chute drastique du trafic aérien. NAV Canada a demandé une aide financière qui n’aurait pas été accordée par le gouvernement.

Régions en danger

L’augmentation pourrait menacer les petits transporteurs aériens. « Cette hausse aura un impact majeur sur les vols aériens régionaux. Chaque jour où ils mettront un avion dans les airs, les petits transporteurs vont devoir assumer une grosse facture de plus, ce qui mènera inévitablement à une hausse du prix des billets. Le ministre Garneau aurait déjà dû voir le problème, mais il n’est pas encore trop tard pour agir », a déclaré le député d’Abitibi-Témiscamingue. « Encore une fois, ce sont les régions éloignées qui paient le prix fort. Les communautés autochtones du nord et les citoyens et citoyennes d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou subissent les répercussions monétaires. Nous payons les erreurs décisionnelles du ministre Garneau », a accentué Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

La hausse devait prendre effet en septembre. Cette nouvelle tuile s’ajoute à la menace de NAV Canada de mettre fin à ses services de navigation de nuit pour les remplacer par un système automatisé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média