Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 septembre 2020

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La deuxième vague est commencée!

Éclosion en lien avec le relâchement généralisé dans la population

CISSSAT_hosto_Rouyn

©Marc-André Gemme

Une petite éclosion de COVID-19 à Rouyn-Noranda fait désormais craindre le pire en Abitibi-Témiscamingue.

En date du 25 septembre, il y avait cinq cas actifs de COVID-19 en région. Une éclosion est apparue à l’unité de soins psychiatriques du CISSSAT à Rouyn-Noranda.

Deux patients et deux membres du personnel ont été testés positifs. Une enquête est en cours pour voir si l’on peut en identifier la source à l’extérieur de l’établissement et pour dépister d’éventuelles contaminations. 

Un autre cas faiblement positif a été détecté chez un membre du personnel du CHSLD de Ville-Marie. Il reste à déterminer s’il s’agit d’un faux positif, un test trop hâtif ou trop tardif, en début ou fin d’infection. Des mesures ont été mises en place pour assurer la sécurité des usagers et du personnel et une enquête est en cours. Les visites ont été suspendues sauf pour les proches aidants et autres 

Par ailleurs, contrairement à une rumeur en circulation, aucun cas n’a été détecté en milieu scolaire. 

Comment faire la différence 

Selon les responsables de la santé publique, l’éclosion est la conséquence d’un relâchement sanitaire généralisé. «Chaque geste individuel ou collectif fera la différence au cours des prochains jours et des prochaines semaines. Les constats que l’on a aujourd’hui sont en lien avec les comportements que l’on a eus dans les deux dernières semaines!», a souligné Caroline Roy, PDG du CISSSAT. 

Les responsables de la santé publique ont insisté sur l’importance du respect des mesures sanitaires et ont invité la population à éviter les rassemblements, même s’il s’agit d’événements autorisés. La Dre Omobola Sobanjo, médecin conseil en santé publique, a d’ailleurs demandé aux organisateurs d’événements, tels que des spectacles ou des remises de prix, de suspendre ceux-ci jusqu’à nouvel ordre. 

Une série de mesures sera déployée pour augmenter la capacité et la cadence de dépistage. Consultez la rubrique COVID-19 du site internet du CISSSAT pour plus d’information. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média