Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Cyclisme

Retour

29 septembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

«Pas mes meilleurs championnats du monde»

Karol-Ann Canuel déçue de ses résultats

Karol-Ann Canuel

©gracieuseté - Rob Jones/Canadian Cyclist

Karol-Ann Canuel, lors du contre-la-montre individuel des Championnats du monde, le 24 septembre, à Imola en Italie.

Karol-Ann Canuel ne s’en cache pas, elle s’attendait à obtenir de meilleurs résultats aux Championnats du monde sur route, qui se sont déroulés du 24 au 27 septembre à Imola, en Italie.

L’Amossoise d’origine a d’abord décroché la 22e place au contre-la-montre individuel, sa première épreuve dans cette discipline cette saison, le 24 septembre. Elle a négocié le circuit de 31,7 kilomètres avec un chrono de 43 minutes et 6 secondes, soit 2 minutes et 46 secondes derrière la championne Anna Van der Breggen, des Pays-Bas, et sa coéquipière au sein de Boels-Dolmans.

«Personnellement, si je ne regardais pas les résultats et juste par mes sensations, je pense que ç’a vraiment bien été. Après ça, quand je regarde les résultats… ouain… je suis une peu déçue. J’estime avoir fait un bon chrono en tant que tel, mais je m’attendais à un meilleur résultat, pour être honnête. C’était mon premier de l’année et j’avoue que c’était un peu rough, mais j’imagine que je n’étais pas la seule dans cette situation. Sauf peut-être pour les Européennes qui avaient fait les championnats européens il y a un mois. C’était un parcours difficile, vraiment en puissance, et il y avait beaucoup de vent. J’avais une tactique et je l’ai bien suivie», affirme celle qui avait terminé au 12e rang l’an dernier.

Travaillé en équipe

Deux jours plus tard, l’athlète de 32 ans a enfourché son vélo de route pour la course en ligne de 143 kilomètres. Cette fois-ci, elle a terminé au 66e rang, quatrième meilleur résultat canadien, à 14 minutes et 1 seconde d’Anna Van der Breggen, qui a réussi le doublé, franchissant l’arrivée en solo au terme d’une échappée d’une quarantaine de kilomètres.

«Côté performance, je suis un peu déçue. Ça n’a pas été mes meilleurs championnats, mais ç’a quand même été le fun de faire la course. C’était vraiment difficile. Un parcours exigeant et assez technique. C’était tough. C’était une grosse journée de travail. Il fallait garder sa concentration parce que les descentes étaient rapides. C’était tout le temps difficile de se positionner. C’était vraiment dur. Bravo à Anna, c’était vraiment impressionnant», confie-t-elle, en parlant à nouveau de sa coéquipière chez Boels-Dolmans.

Celle qui en était à sa septième participation consécutive aux Mondiaux a aussi bien apprécié le travail effectué avec les autres filles de l’équipe nationale. «Mes résultats sont décevants au niveau personnel, mais je pense qu’en tant qu’équipe, on a bien travaillé ensemble. Alison (Jackson) était dans l’échappée du jour, ce qui était bien», souligne Canuel, qui avait fini 46e en 2019.

 

Encore des courses au programme

La saison de l’Amossoise devenue Gatinoise n’est pas encore terminée, alors que quatre courses se sont ajoutées à son calendrier. Elle participera à la Flèche Wallone, le mercredi 30 septembre, en Belgique. Dimanche, elle sera de la course Liège-Bastogne-Liège, toujours en Belgique. Puis, le 10 octobre, elle prendra le départ de l’Amstel Gold Race dans les Pays-Bas. Ces trois courses qui ont normalement lieu en avril font partie du World Tour féminin.

Karol-Ann Canuel complétera sa saison en participant au Lotto Belgium Tour, une course de trois étapes, disputée du 13 au 15 octobre en Belgique. «Après ça, je pense que j’ai fini. C’est quand même bizarre d’avoir des courses après les Mondiaux et de faire ces courses-là en octobre. Ce ne sont pas des petites courses. Ce qui est le fun, c’est que je n’ai plus vraiment besoin de m’entraîner. Il reste juste des courses, c’est plus facile mentalement», fait valoir celle qui s’accordera ensuite un repos de cinq semaines sans trop savoir quelle forme prendra la prochaine saison avec la pandémie.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média