Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

05 octobre 2020

Donald Rheault élu maire à Preissac

Les citoyens optent pour le changement

Donald Rheault

©gracieuseté

Donald Rheault terminera le mandat de Stephan Lavoie à la mairie de Preissac et il a bien l’intention solliciter un nouveau mandat en novembre 2021.

Les citoyens de Preissac ont opté pour le changement, alors que Donald Rheault a été élu maire devant la conseillère sortante Nicole Poulin, à l’élection partielle du 4 octobre.

Selon les résultats provisoires, le nouveau maire a récolté près de 62% des suffrages exprimés, soit 252 votes. Il a obtenu un mandat sans équivoque avec une majorité de 124 voix sur la pro-maire sortante Nicole Poulin (128 votes). Cette dernière offrait aux citoyens une continuité du travail amorcé par le regretté Stephan Lavoie, décédé le 1er juin dernier. Colette Lessard a récolté 29 votes. Yoland Nolet avait retiré sa candidature le 22 septembre.

En tout, 414 des 816 électeurs ont exercé leur droit de vote, pour un taux de participation de 50,7%, ce qui est excellent pour une élection partielle. Cinq bulletins ont été rejetés.

Dans la marmite

Donald Rheault, qui a fêté ses 60 ans le 2 octobre, emboîte ainsi le pas de son père Georges, qui a été maire de Sainte-Gertrude-Manneville pendant plus de 20 ans, et de son frère Pascal, actuel maire de cette municipalité et préfet suppléant de la MRC Abitibi. «Quand on me demande quelle expérience j’ai de la politique municipale, je réponds que je suis tombé dans la marmite en étant jeune», rigole celui qui a repris son emploi d’ouvrier certifié d’entretien au Centre de services scolaire Harricana en 2018.

Mais il puisera surtout dans sa vaste expérience de plus de 30 ans dans le monde syndical, dont 10 à la tête du Conseil central de la CSN. Durant la campagne, il a fait du développement de la solidarité et de l’entraide une de ses priorités. «Stephan a monté d’un cran le niveau de fierté. Les gens sont fiers, le nord et le sud, ça n’existe plus. Il faut maintenant lever ça d’un autre cran. Je veux que les gens de Preissac encouragent les commerçants locaux. Il faut développer ce réflexe-là. On est la seule municipalité rurale dans la MRC Abitibi à avoir deux dépanneurs avec des postes d’essence», a-t-il fait valoir au lendemain de son élection.

Transparence et implication

La route 395 sera un autre cheval de bataille de l’ancien leader syndical. «C’est un combat qui va être de longue haleine. Ils ont fait un bout d’environ 10 km il y a trois ans. Ils devaient refaire de la 117 au secteur Tancrède cette année, mais c’est remis faute de trouver un entrepreneur. Le bout entre Sainte-Gertrude et Preissac, c’est catastrophique», a affirmé celui qui est confié de trouver un allié dans la municipalité voisine dirigée… par son frère.

Donald Rheault veut aussi préserver les trois principaux lacs de Preissac, en aménageant de véritables stations de lavage de bateaux. Il souhaite aussi plus de transparence et d’implication citoyenne dans les projets de la municipalité. «Pensons juste au projet de camping. Le conseil voulait investir 4 M $ et qu’il reste à la Municipalité. Ce que j’ai proposé, c’est qu’on mette un comité de travail là-dessus, avec des hommes d’affaires, des biologistes, etc. et qu’on regarde si on le développe ou pas. Est-ce qu’un privé pourrait le faire? Ou un OSBL qui pourrait aller chercher des subventions?», a-t-il lancé.

Il propose plutôt une approche similaire à celle dans le dossier de la réfection du Centre récréatif Jacques-Massé, où un comité avait été formé et la population avait été consultée. «Je veux que les citoyens puissent participer aux décisions pour des projets d’envergure. On doit mieux informer la population, impliquer les gens pour aller chercher leur adhésion», a insisté celui qui est de retour à Preissac depuis 5 ans, après y avoir habité une première fois de 1990 à 2000.

Enfin, Donald Rheault assure qu’il fait aussi siennes les préoccupations des citoyens sur le taux d’endettement de la Municipalité, qui l’inquiète lui aussi, surtout au niveau de son impact sur les taxes municipales.

 

Un conseil complet à Saint-Marc-de-Figuery

C’était aussi jour d’élections partielles à Saint-Marc-de-Figuery, où 190 électeurs se sont prononcés sur une possibilité de 693 pour un taux de participation de 27,4%. Selon les résultats provisoires, Martin Thibault (119 votes) a vaincu André Pépin (63) au siège #1, Roger Picard (97) a eu le dessus sur André Rioux (86) au siège #3 et Charlène Barbe (126) a remporté l’élection contre Daniel Grignon (56) au siège #4. Maryse Audet avait été élue sans opposition au siège #5 le 4 septembre. C’est donc dire que pour la première fois depuis janvier, le conseil municipal de St-Marc est à nouveau complet et pourra recommencer à siéger sous la présidence du maire Daniel Rose.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média