Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

07 octobre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les Huskies joueront contre Gatineau et Val-d’Or

Mise à jour du calendrier de la LHJMQ

Huskies Rouyn-Noranda Voltigeurs Drummondville

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Huskies affronteront les Olympiques de Gatineau cette semaine à la place du Phoenix de Sherbrooke.

Alors que 18 cas de COVID-19 sont apparus chez l’Armada de Blainville-Boisbriand et qu’un cas était répertorié chez les Phoenix de Sherbrooke, les Huskies s’apprêtaient à passer deux semaines sans jouer. La LHJMQ a reménagé son horaire pour leur permettre d’affronter les Olympiques de Gatineau et les Foreurs de Val-d’Or dans les deux prochaines semaines.

Rappelons que les Huskies devaient affronter le Phoenix vendredi et samedi alors que les Olympiques de Gatineau recevaient la visite de Blainville-Boisbriand.

La meute affrontera donc Gatineau alors que la semaine suivante, le même stratagème sera appliqué alors que les Huskies devaient affronter l’Armada et que les Foreurs de Val-d’Or avaient rendez-vous avec le Phoenix.

«On s’est préparé à jouer. On est privilégié de pouvoir continuer de pratiquer notre sport. Je sais que la LHJMQ travaille d’arrache-pied chaque jour. D’ici là, il faut que la population comprenne le message. Il faut respecter les règles de la Santé publique. Je suis heureux que la région s’en sorte bien pour le moment», a expliqué l’entraîneur-chef des Huskies, Mario Pouliot.

Ce dernier confie qu’il a ressenti de l’anxiété chez les joueurs lors de l’annonce d’un cas positif de la COVID-19 chez l’Armada. «Ils étaient insécures et inquiets face à ce qui pouvait à la situation. Pour ma part, j’ai joué franc-jeu avec eux. Je leur ai donné les mises à jour chaque fois que je les avais. Avec les médias sociaux et tout ce qui se dit à droite et à gauche, ça peut être angoissant», a-t-il fait valoir.

«Ce n’est pas évident pour personne. Personne ne sait ce qui va se passer. Tout ce qu’on peut faire, c’est suivre les règles. Je pense que la LHJMQ a proposé un protocole A1. On joue déjà à huis-clos. Je fais entièrement confiance à la ligue», a-t-il ajouté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média