Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

07 octobre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Pour l’abbé Rodrigue, l’œuvre de la Fraternité se poursuit

Il tend la main à l’évêque d’Amos

Père Michel Rodrigue

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le Père Michel Rodrigue

Le Père Michel Rodrigue assure que la Fraternité apostolique Saint Benoît-Joseph Labre poursuit sa mission et entend demeurer bien vivante dans la région. Il réitère du même souffle sa fidélité à l’enseignement de l’Église et tend la main à l’évêque d’Amos.

Le fondateur et supérieur de la Fraternité a pris à son tour la plume pour répondre à la lettre ouverte du 3 septembre publiée par Mgr Gilles Lemay et qui a fait l’objet d’un article dans notre édition du 23 septembre. L’évêque d’Amos y désavouait les prophéties du prêtre, qui seraient contraires aux enseignements de l’Église selon lui, retirait son appui au Studium St-Joseph et précisait que l’abbé Rodrigue avait renoncé le 30 juin à sa charge pastorale des paroisses de St-Dominique-du-Rosaire, St-Félix-de-Dalquier et Matagami afin de se retirer.

Dans une lettre qu’il nous a fait parvenir le 30 septembre, l’abbé Rodrigue explique qu’il a bien prêché une retraite spirituelle en Californie en 2019, qui a été rediffusée sur un site internet américain. «Outre des messages personnels, l’enseignement donné était basé sur les messages de la Vierge Marie approuvés par l’Église et en conformité avec le Catéchisme de l’Église catholique dans l’article 7 du crédo no 668 à 682», affirme-t-il.

Il reconnaît qu’une confusion s’est glissée quant à l’approbation par l’évêque de ses messages. Il a d’ailleurs fait corriger cette information sur le site. Le Père Michel Rodrigue précise de plus qu’il n’a jamais clamé être l’exorciste du diocèse d’Amos, mais que «chaque fois que j’ai eu à faire un ministère dans ce domaine, j’ai toujours demandé l’approbation de l’évêque. Je connais bien mes responsabilités pastorales et ecclésiales», fait-il valoir.

Fraternité et Studium

Sur la question de l’avenir de la Fraternité apostolique Saint Benoît-Joseph Labre, le supérieur assure qu’elle «continue de grandir et d’accomplir la Volonté du Père dans sa confiance placée dans les Cœurs de Jésus et de Marie». La Fraternité a toujours son siège à Saint-Dominique-du-Rosaire, où un monastère a été érigé en 2018. Son site internet (benoitlabre.org) est toujours actif, tout comme celui du Studium St-Joseph «pour répondre aux besoins pressants d’en enseignement de qualité». Rappelons toutefois que Mgr Gilles Lemay a retiré l’appui du diocèse au Studium, qui doit offrir une formation théologique loin des grands centres.

«Je réitère ma volonté de collaboration avec l’évêque, le magistère de l’Église et de maintenir un lien fraternel avec tous les gens des différents milieux d’ici, des États-Unis et des gens de par le monde qui nous supportent. L’Abitibi a été le lieu privilégié pour notre fondation. Dans cette belle région du Québec, habitée par des gens forts de l’Esprit-Saint, nous sommes heureux d’y être et d’y rester», conclut le Père Michel Rodrigue.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média