Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 octobre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une saison touristique meilleure que prévu

Tourisme Abitibi-Témiscamingue dresse son bilan

Parc national Forillon

©Photo Parcs Canada

Les sites de camping ont été épargnés par la pandémie.

En dépit des difficultés rencontrées cet été, gracieuseté de la COVID-19, plus de la majorité des acteurs du secteur touristique en Abitibi-Témiscamingue et leur clientèle affirment être satisfaits malgré tout. 

Difficile de dire si la saison touristique estivale a été réussie ou non pour 2020 dans la région. Mais il faut reconnaître que la pandémie n’a pas fait que des malheureux, d’un point de vue économique. Si les festivals, hôtels et restaurants ont eu la vie dure, les parcs nationaux, les campings, la location de chalets ou encore les activités en plein air ont connu une bonne saison. Certains gestionnaires ont même évoqué des records. 

Toutefois, c’est l’arrivée tardive des visiteurs dans la région qui a permis à certaines organisations de sauver les meubles. «Les touristes ont attendu de se sentir à l’aise et en sécurité avant de prendre la route, ce qui nous a menés à leur arrivée tardive», explique la directrice principale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Stéphanie Lamarche. 

Dans un sondage piloté par Tourisme Abitibi-Témiscamingue, 63% des répondants affirment que l’été s’est beaucoup mieux déroulé que ce qu’ils anticipaient, tandis que 89% indiquent aussi que la clientèle était très satisfaite de son expérience. 

«Ils ne vont pas compenser pour toutes les pertes encourues plus tôt dans l’année, mais leur passage, jumelé à la chaleur et au soleil qui ont tellement fait du bien au moral cet été, nous aurons permis de conclure la saison sur une note un peu plus positive que nous pouvions l’espérer, et ça, notre industrie en avait besoin», ajoute Mme Lamarche. 

Un travail à poursuivre 

Grâce à ce sondage, les responsables de Tourisme Abitibi-Témiscamingue remarquent que les gestionnaires d’entreprises se disent réalistes, et même assez optimistes pour la suite des choses. Une distinction se fait cependant entre les établissements ouverts uniquement l’été, qui sont optimistes, et ceux ouverts à l’année, qui se montrent, eux, plus inquiets face à la deuxième vague de la Covid-19. 

«Le travail ne s’arrête pas là. Nous suivons la situation de près et gardons espoir que nous aurons une saison de motoneige en Abitibi-Témiscamingue. Nous travaillons en ce sens, mais nous adapterons nos actions et le message à la situation», indique Stéphanie Lamarche. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média