Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 octobre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un Tim Hortons de La Sarre amasse 16 000 $ pour Leucan

Une bouffée d’air frais pour l’organisme

Biscuit Sourire

©Photo tirée de Facebook - Tim Hortons - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En 2019, la campagne du Biscuit Sourire a permis d’amasser la somme record de 9,8 millions de dollars à travers le pays.

Grâce à la vente des fameux Biscuits sourires, qui se tenait du 14 au 20 septembre, la succursale Tim Hortons de La Sarre a recueilli 16 622 $ pour les enfants malades et leurs familles qui sont soutenues par Leucan Abitibi-Témiscamingue.

Il s’agissait de la toute première affiliation entre l’organisme et le restaurant, dont Mélinda Bordeleau-Gagnon est la propriétaire. 

«Ç’a été incroyable, estime Kevin Séguin, directeur général de Leucan Abitibi-Témiscamingue. Cette aide inespérée nous est arrivée en surprise. Nous sommes tellement reconnaissants du travail que tous ont accompli pour amasser cette somme.» 

Toute la population d’Abitibi-Ouest se sera mobilisée, dont les gestionnaires d’Hécla Québec (mine Casa Berardi) qui ont précommandé 1000 biscuits ainsi que la résidence des Jardins du Patrimoine et de nombreuses autres entreprises. 

«C’est comme un baume sur le cœur considérant l’année difficile que nous traversons, assure M. Séguin. Voir autant de personnes nous soutenir, ça fait du bien.» 

Comme Leucan Abitibi-Témiscamingue a dû tirer un trait sur quelques-unes de ses activités de financement prévues en 2020, la somme amassée par Tim Hortons viendra aider l’organisme à soutenir financièrement les enfants et leurs familles, par le biais du fond de dépannage et les bourses mensuelles. 

«Certains frais ont explosé, précise le directeur général de l’organisme. Par exemple, des endroits qui accueillaient les familles à moindre coût ont fermé leurs portes à cause de la pandémie. Donc, pour l’hébergement qui nous coûtait auparavant 10 $, ça monte maintenant à une centaine de dollars, car les familles doivent se tourner vers les hôtels. Les besoins ne cessent d’augmenter.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média