Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 octobre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

À la recherche de la poule aux œufs d’or

Une société junior de Val-d’Or relance un projet d’exploration vieux de 70 ans à Poularies

Poularies_prospection_Magoma

©Archives

Les travaux prévus d’ici la fin de 2020 par la Corporation minière Val-d’Or consisteront principalement à de la collecte d’échantillons et de la cartographie détaillée.

Si la patience est une vertu, sans nul doute que la Corporation minière Val-d’Or en sera récompensée, alors que la société junior basée à Val-d’Or relance ses activités d’exploration dans un projet vieux de 70 ans à Poularies, en Abitibi-Ouest.

Localisé à mi-chemin entre la petite localité d’Abitibi-Ouest et Taschereau, le prospect Magoma a vu le jour en 1950 lorsque la société Preston East Dome Mines y a découvert trois occurrences en or. Près de 70 échantillons en provenance de forages réalisés dans ces trois endroits avaient rapporté des teneurs allant de 0,28 à 0,85 gramme d’or par tonne (g/T Au) de minerai. En 1963, Magoma Mines avait ensuite foré huit trous dans la première des trois occurrences. Les teneurs qui en avaient alors résulté variaient de 4,82 à 79,38 g/T Au.

Dix ans plus tard, en 1973, la division exploration de Minéraux Noranda avait analysé de vieilles carottes de forage laissées dans un dépôt. Les meilleurs résultats pour l’or avaient été de 42,81 g/T. Des teneurs en argent avaient aussi été identifiées, dont les meilleures avaient atteint 22,96 g/T.

L’endroit est ensuite entré en dormance jusqu’en 2010, où la société junior valdorienne Golden Valley Mines a procédé à de nouveaux échantillonnages. Les meilleurs résultats avaient été de 0,60 g/T Au. Puis, en 2014, elle a effectué des travaux plus précis, lesquels ont permis d’obtenir des teneurs allant jusqu’à 2,54 g/T Au.

La Corporation minière Val-d’Or a pris le relais en 2018 en réalisant sur Magoma des travaux de géophysique, incluant des levés de polarisation. Les travaux prévus pour 2020, annoncés à la mi-septembre, font directement suite à ceux-ci. Cette fois, la société procédera à de la cartographie détaillée et de l’échantillonnage, en plus d’identifier des cibles pour du décapage de mort-terrain. Le tout devrait éventuellement déboucher sur une première campagne de forage.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média