Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

29 octobre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Pas de plaidoyer avant janvier pour Daniel Marleau

L'ancien médecin est accusé depuis juin d’avoir accédé à de la pornographie juvénile

Daniel_Marleau

©Photo tirée de Facebook

Daniel Marleau reviendra le 13 janvier au Palais de justice de Rouyn-Noranda. À ce moment-là, la défense devrait faire connaître sa prise de position.

Il faudra attendre au moins jusqu’en janvier 2021 avant de savoir si l'ancien médecin de famille Daniel Marleau, 64 ans, plaidera coupable aux accusations relatives à la pornographie juvénile qui pèsent contre lui ou s’il optera plutôt pour un procès.

Alors que Daniel Marleau se représentait seul depuis son arrestation, le 17 juin, sa défense est, depuis le 28 octobre, assurée par Me Pascal Jolicoeur. Il devait revenir au Palais de justice de Rouyn-Noranda le 29 octobre afin de faire valoir sa prise de position, mais la défense, qui était représentée par Me Samuel Bérubé en l’absence de Me Jolicoeur, a obtenu un report au 13 janvier.

«Comme la preuve comprend plusieurs CD, la défense n’a pas encore eu le temps de consulter tous les éléments pour prendre une décision éclairée», a indiqué Me Bérubé au juge Marc E. Grimard.

Depuis le 17 juin, Daniel Marleau fait face à deux accusations de possession de pornographie juvénile et d’avoir accédé à de la pornographie juvénile en octobre 2019. Celui qui était, à ce moment-là, médecin à Rouyn-Noranda, avait été autorisé par le Tribunal à continuer sa pratique médicale en présence physique de mineurs, à condition qu’un adulte responsable soit présent. Cependant, il a démissionné du Tableau de l'Ordre des médecins le 25 juin. Depuis, il n'exerce plus la médecine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média