Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

05 novembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

COVID-19: maintenir le cap malgré une situation régionale stable

Un seul cas toujours actif en Abitibi-Témiscamingue

2520covidnew

L’Abitibi-Témiscamingue se trouve toujours en zone jaune.

Bien que la région ne compte plus qu’un seul cas actif de COVID-19, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue martèle l’importance de poursuivre les efforts en suivant les mesures sanitaires. 

Dans le point de presse hebdomadaire du CISSS-AT, la Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil à la Santé publique, s’est fait un point d’honneur de rappeler qu’il ne faut pas relâcher les efforts pour contenir la pandémie même si la situation est stable dans la région, alors que la période des Fêtes approche lentement. 

«La situation change tous les jours, rappelle Dre Sobanjo. Aujourd’hui, nous n’avons qu’un seul cas actif, mais rappelons-nous les dernières semaines, où il y en a eu de nombreux. Qui sait de quoi aura l’air le portrait régional le mois prochain? Alors si l’on relâche les mesures sanitaires, on prend de gros risques.» 

Depuis le 15 septembre, date proclamée du début de la deuxième vague du virus, la région a enregistré 60 cas de COVID-19, dont 59 sont maintenant rétablis. Le seul cas qui reste présentement se veut un nouveau cas qui s'est ajouté aux statistiques du CISSS-AT aujourd'hui (jeudi), le premier nouveau cas enregistré en Abitibi-Témiscamingue en une dizaine de jours.

Pas de palier vert 

La médecin-conseil à la Santé publique a également indiqué qu’un retour au palier vert n’était pas envisageable, considérant les zones dans lesquelles les régions voisines se trouvent, même si Québec autorise des assouplissements. 

«Il vaut mieux rester prudent, souligne Dre Omobola Sobanjo. Par contre, si des assouplissements sont permis ailleurs, je ne suis pas inquiète qu’ils auront été longuement réfléchis.» 

Du 29 octobre au 4 novembre, le CISSSAT a effectué 1360 tests de dépistage de la COVID-19. 

Commentaires

10 novembre 2020

Pearson normand

La covid à la Sarre ont est épargner dieu merci ..

20 novembre 2020

Normand

À ton des cas de covid en abitibi ouest personne en parle..

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média