Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

05 novembre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Deuxième cas de COVID-19 à la mine Raglan

Le cas n'est pas lié à celui qui s'était déclaré il y a deux semaines

Raglan_concentrateur_hiver

©Glencore Canada Mine Raglan

Ce deuxième cas survient deux semaines après l'identification d'un premier cas.

Un peu plus de deux semaines après la confirmation d'un premier cas au sein de son personnel, la mine Raglan a fait savoir, le 5 novembre, qu'un deuxième cas de COVID-19 a été identifié sur son site au Nunavik. Celui-ci ne serait toutefois pas lié au cas déclaré le 20 octobre.

«Un des tests de dépistage virologique que nous effectuons dès l'arrivée au site minier s'est avéré positif. Comme c'était le cas il y a deux semaines, la personne a immédiatement été placée en isolement et sera évacuée aussitôt que possible. Nous précisons par ailleurs que ce cas n'est pas lié à celui que nous avons eu le 20 octobre», a indiqué Céliane Dorval, coordonnatrice aux affaires publiques, communications et engagement avec les communautés pour Glencore Canada Mine Raglan.

Toutes les personnes qui auraient pu être en contact avec la personne infectée ont été identifiées et placées en isolement préventif. À nouveau, la société a aussi entrepris, comme elle l'avait fait auparavant, le nettoyage et la désinfection de tous les endroits que la personne infectée aurait pu fréquenter ainsi que tous les équipements et outils partagés avec lesquels elle aurait pu être en contact récemment.

«Nous mettons en place toutes les mesures possibles afin d'assurer la santé et la sécurité de nos travailleurs et de la population du Nunavik. Il s'agit de notre priorité», a souligné Mme Dorval.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média