Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

06 novembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Match parfait des Huskies face au Phoenix

Huskies Rouyn-Noranda Phoenix Sherbrooke

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Marc-Antoine Séguin a inscrit ses deux premiers filets en carrière dans la LHJMQ.

Les Huskies ont finalement trouvé le chemin de la victoire. Face au Phoenix de Sherbrooke, les Rouynorandiens ont offert une prestation défensive presque sans tâche pour signer un gain de 5 à 0.

«J’ai aimé comme on a défendu et protéger l’enclave. On a joué de la bonne façon et on a été solide dans nos batailles à un contre un. On n’a pas été intimidé», a évoqué l’entraîneur-chef des Huskies, Mario Pouliot.

Le match était aussi important pour sa troupe. «C’était un must-win. Sherbrooke a joué les deux premiers matchs de la saison, puis ils sont tombés en quarantaine. On devait en profiter parce que c’est une équipe qui est talentueuse, mais qui ont besoin de rodage», a-t-il souligné.

«Ils sont dangereux avec des joueurs comme Poulin, Parent, Guay et Tardif. Ils ont réellement des joueurs de premier niveau, même si la situation fait qu’il leur manque de grosses pièces», a-t-il ajouté.

Séguin s’illustre

L’attaquant Marc-Antoine Séguin s’est illustré en inscrivant ses deux premiers buts en carrière. «Au début, c’était incroyable. J’en revenais pas encore d’avoir marqué deux buts. J’étais vraiment content de nous donner une avance», a-t-il confié.

Mario Pouliot avait passé un message à son joueur la semaine dernière. «On l’avait laissé de côté la semaine dernière parce qu’on veut qu’il joue comme un attaquant de puissance, qu’il fonce au filet et qu’il se serve de son physique. Il essayait un peu trop de jouer comme un joueur d’habiletés. Ce soir, il a fait ce qu’on lui demande et ç’a lui a permis de marquer deux buts», a-t-il mentionné.

«Le message a passé. Il a été clair. Il voulait que ce soit plus impliqué physiquement, que je paie le prix. J’ai aussi été plus affamé pour la rondelle tout en restant fiable défensivement. Les entraîneurs font un bon travail pour changer les mauvaises habitudes que j’ai pu prendre», a ajouté Marc-Antoine Séguin.

Néanmoins, au cours des dernières semaines, le pilote de la meute a vu une progression chez ses joueurs. «On sent que nos jeunes s’améliorent. On essaie de toujours les envoyer avec des vétérans sur la glace. Je pense qu’ils se sentent bien entourés, ce qui fait qu’ils sont confortables sur la patinoire», a soutenu Mario Pouliot.

«On est un peu plus à risque défensivement. On n’est pas tous aussi fiables qu’un vétéran et on fait encore de petites erreurs. D’être avec un vétéran nous donne confiance et ce dernier, souvent, nous donne des trucs et ça nous aide beaucoup», a fait valoir Marc-Antoine Séguin.

Un blanc pour Richard

Samuel Richard a récolté son premier jeu blanc en carrière. «Depuis qu’il est avec nous, Samuel Richard nous a offert toujours de bonnes performances. Il est constant comme une horloge suisse. Il est aussi très mature. Il a une bonne éthique de travail. Il a aussi su persévérer. Plusieurs équipes le voulaient dans une transaction, mais on a toujours refusé. Ce fut une de nos bonnes décisions de l’amener avec nous aux Fêtes l’an prochain parce que c’est certain qu’une équipe l’aurait ramassé au ballottage», a soutenu Mario Pouliot.

Séguin lance les hostilités

Les Huskies ont ouvert la marque en début de match. Marc-Antoine Séguin (1er, 2e), oublié seul dans l’enclave, a profité d’une passe de Zachary Cardinal pour enfiler son premier filet en carrière dans la LHJMQ.

L’attaquant de 17 ans originaire de Gatineau a récidivé en fin de première période. Son tir précis dans le haut du filet a déjoué Jasmin Simon pour permettre à la meute de doubler son avance.

En milieu de troisième période, Charles-Édouard Drouin a repéré Alexis Brisson (1er) de l’autre côté. Un genou sur la patinoire, Brisson a soulevé la rondelle dans le haut du filet pour inscrire son premier filet de la saison.

Alex Labbé (3e) a profité d’un avantage numérique pour sauter sur un retour de lancer de Donovan Arsenault pour accentuer l’avance de la meute.

Samuel Johnson (1er) a complété la marque dans un filet désert.

Commentaires

7 novembre 2020

Michel Beaucage

Bonne petite game, enfin la victoire.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média