Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine L'AT en affaires

Retour

10 novembre 2020

Eau Onibi, une eau d'esker qui appartient à des gens d'ici

Publireportage

Eau Onibi

©Citoyen Rouyn

Les nouveaux propriétaires partagent entièrement la sensibilité et la conscience qui guident les gens vers des choix de consommation qui réduisent l’impact environnemental.

Deux entrepreneurs de la région viennent d’acquérir Eau Onibi, une entreprise lasarroise fondée en 2000 qui embouteille une eau prélevée dans un esker du Canton Laberge chevauchant la frontière de l’Abitibi et de la Jamésie.

Eau Onibi

©Citoyen Rouyn

Réduire l’empreinte écologique arrive pratiquement sur le même palier dans la liste des priorités de l’entreprise que l’impact dans le milieu.

Et fait intéressant, la motivation des nouveaux propriétaires, Francis Provencher et Éric Lefebvre , est à la hauteur de cette eau de source naturelle de qualité supérieure . Tout d’abord, ils se sont assuré avant de conclure l’achat, en avril 2020 , que le potentiel de réduction de l’empreinte écologique de l’entreprise était probant. Ils ont d’ailleurs déjà amorcé plusieurs changements afin de mieux desservir une clientèle qui ne cesse de s’accroître.

«Nous sommes présentement en processus d’acquisition du premier camion, ou tracteur, 100 % électrique entièrement autonome pour tirer la citerne transportant notre eau de l’esker à notre usine située à La Sarre, a indiqué Francis Provencher, président de Eau Onibi. Il est fabriqué par Lion Électrique de Saint-Jérôme. Ce camion sera utilisé pour le transport de notre eau vers l’usine, mais aussi pour la livraison, de façon écologique, chez certains clients locaux et régionaux.»

Uniquement des bouteilles réutilisables

De plus, les nouveaux propriétaires partagent entièrement la sensibilité et la conscience qui guident les gens vers des choix de consommation qui réduisent l’impact environnemental.

«Nous utilisions déjà que des formats de bouteilles en consignation de 18,9L et de 11L pour l’eau de source et l’eau déminéralisée, a rappelé M. Provencher. Pour nous, on ne peut pas protéger la planète en fournissant la meilleure qualité d’eau, extraite et transportée de la manière la plus écolo possible d’un côté et de l’autre côté, en la distribuant dans des bouteilles réutilisables ou consignées.»

Impact environnemental et impact social

Réduire l’empreinte écologique arrive pratiquement sur le même palier dans la liste des priorités de l’entreprise que l’impact dans le milieu.

«Pour nous, fournir un produit de qualité bon pour la santé, bon pour l’environnement dans nos communautés est très important, a noté Francis Provencher. Mais garder le siège social d’une entreprise de chez nous était tout aussi important. Les décisions qui s’y prennent le sont en toute connaissance de cause, en tenant compte de tous les besoins et de toutes les particularités de notre milieu.»

Cette motivation à maintenir le siège social d’une entreprise régionale en région n’est pas étrangère aux origines et au parcours de ces deux entrepreneurs. Éric Lefebvre est natif de Tee Lake au Témiscamingue et Francis Provencher de Macamic en Abitibi-Ouest.

«Nous avons à cœur le développement régional, de créer de l’emploi ici et de maintenir un service de proximité, ont-ils dit d’un commun accord. En ce sens, nous avons été bien entourés par les anciens propriétaires, Yvon Lambert et Jacinthe Castonguay. Pour eux comme pour nous, quand les clients appellent chez nous, on veut qu’ils sentent qu’ils parlent à du monde du coin.»

Défis et possibilités

Actuellement, Eau Onibi n’utilise que 3 % de sa possibilité de production telle qu’autorisée par le permis qui lui a été alloué. Cela illustre à quel point l’avenir est prometteur pour MM Provencher et Lefebvre.

«Notre principal défi demeure la distribution, a conclu Francis Provencher. Car la distribution et la récupération des contenants à usages multiples peuvent parfois s’avérer complexes pour les régions plus éloignées.

Nos bouteilles ne font pas un aller simple. Quand on parle de retour, il devra se faire également de façon écologique.» Au fil du temps Eau Onibi a pu s’adjoindre le support de nombreux clients qui partagent la même philosophie  que  l’entreprise.

«Nous sommes choyés de les avoir comme partenaires, de même que nos employés qui nous supportent dans notre démarche, s’est réjoui M. Provencher. L’éducation à conserver et protéger les bouteilles consignables sera notre prochain cheval de bataille.»

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média