Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

10 novembre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Falco en révèle un peu plus sur le projet Horne 5

La société met en ligne une vidéo corporative qui prend des allures de petit documentaire

Falco_parc_Norbec

©Ressources Falco

La vidéo accorde une large place aux initiatives environnementales, notamment la restauration progressive du parc à résidus Norbec, dans les collines D’Alembert.

En vue des audiences publiques, lesquelles devraient avoir lieu à compter de la mi-2021, Ressources Falco a déployé une première phase d’information en publiant une vidéo corporative sur le projet Horne 5. Sauf qu’au lieu d’être axée sur le marketing, celle-ci mise plutôt sur le volet de l’acceptabilité sociale.

Mise en ligne le 10 novembre, la vidéo prend davantage des allures de petit documentaire, alors que la parole est laissée en bonne partie à des intervenants provenant de divers milieux de Rouyn-Noranda et de l’Abitibi-Témiscamingue.

Ainsi, Gérald Riverin, géologue émérite maintenant retraité, retrace brièvement les origines de la richesse minérale du sous-sol de la région en général et de Rouyn-Noranda en particulier. Jean-Charles Coutu, ancien maire à la retraite, relate pour sa part l’exploit d’Edmund Horne et rappelle que sans sa découverte, la ville de Rouyn-Noranda n’aurait sans doute jamais le jour. Valérie Morin, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda, évoque les différentes retombées économiques de Horne 5, tandis que d’autres acteurs du monde de l’éducation, du tourisme et de la culture se passent le flambeau pour témoigner des impacts du projet de Falco dans leurs secteurs d’activités respectifs.

Partager la fierté

«Nous sommes fiers de notre projet et nous voulons partager cette fierté avec la communauté, a expliqué Luc Lessard, PDG de Falco. Comme on le dit dans la vidéo: notre intention n’est pas seulement de construire une mine, mais de construire la mine avec la communauté au service de la communauté. Comme on veut devenir la référence pour les mines du futur, on a tenu à dire aux gens: voici ce qu’on veut faire et voici ce qu’on a fait à date, en mettant davantage l’accent sur le volet de l’acceptabilité sociale.»

«On a tenu à dire aux gens: voici ce qu’on veut faire et voici ce qu’on a fait à date, en mettant davantage l’accent sur le volet de l’acceptabilité sociale» - Luc Lessard

Plusieurs facettes moins connues

La vidéo expose d’ailleurs plusieurs facettes moins connues de Horne 5, par exemple la découverte, sur le territoire couvert par le projet, de la présence de l’engoulevent bois-pourri, une espèce d’oiseau menacée, et les efforts consentis par Falco pour en assurer la protection à travers les opérations de la future mine.

On y expose également les travaux qui seront réalisés pour contribuer à la restauration du parc à résidus Norbec, dans les collines D’Alembert, notamment les conduites à double paroi qui seront aménagées pour y acheminer les résidus miniers qui ne seront pas retournés en remblai en pâte dans les galeries de Horne 5. Ces résidus serviront à recouvrir les résidus générateurs d’acide du parc Norbec et éliminer la nécessité de continuer à recourir à un traitement actif de purification de l’eau.

«Notre vidéo montre un aspect différent de ce qu’on voit habituellement dans les vidéos corporatives, a souligné Hélène Cartier, vice-présidente à l’environnement et au développement durable. Elle révèle davantage une vision d’ensemble du projet et expose nos valeurs et notre culture d’entreprise. On donne également une autre couleur que les habituels aspects techniques.»

«C’est une première phase de transmission d’information aux gens, en vue des audiences publiques, lesquelles, on l’espère, devraient débuter à la mi-2021, a renchéri Luc Lessard. Nous croyons que notre vidéo aura des répercussions positives au sein de la communauté.»

Commentaires

19 novembre 2020

pierremorissette

g riverin n est pas retraite, il est chez maple gold, un des meilleurs geologue du quebec

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média