Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 novembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

BOJO’s Film met What Was The Deal en images

Son 10e clip avec la chanson de Catherine Van Doesburg

BOJO What was the deal

©gracieuseté - Charles Roussel

Les comédiens Samuel Rouillard et Félicia Bédard

Le tandem amossois BOJO’s Film récidive avec son 10e vidéoclip. Cette fois-ci, il a mis en image la chanson What Was The Deal, de l’autrice-compositrice-interprète locale Catherine Van Doesburg.

 

Comme pour plusieurs de ses créations précédentes, le duo formé de Michelle Beaudoin et Marc-Antoine Jodoin a réalisé un court métrage à partir de la chanson de l’artiste qui dure un peu plus de 3 minutes, se laissant inspirer par le texte et l’émotion de l’interprète. Le clip tourné durant deux fins de semaine d’octobre est apparu sur les médias sociaux le mardi 10 novembre (vous pouvez le voir au bas de l'article).

«On avait lu un article à propos de Catherine où elle annonçait qu’elle avait fait une chanson. On est allé l’écouter et wow, c’était vraiment bon. Déjà, le texte nous inspirait une histoire. On l’a contactée pour lui demander si elle voulait faire un projet avec nous. On s’est rencontrés une première fois, où on a jasé de sa vision d’artiste et de la chanson. Puis, une semaine plus tard, on lui a proposé cette histoire», raconte Marc-Antoine Jodoin.

«J’ai vraiment aimé l’histoire qu’ils m’ont proposée. Il y a comme un lien avec la chanson, mais ce n’est pas mot pour mot avec les paroles. C’est artistique et créatif. On me voit peu dans le clip, mais on voit que c’est moi qui chante. C’est juste assez à mon goût. Ce sont les personnages de l’histoire qui priment. Je suis vraiment satisfaite», affirme Catherine Van Doesburg, qui s’attend à élargir son auditoire avec le clip et la notoriété de BOJO’s Film.

Entre le jeu et la réalité

Le sous-texte de la chanson aborde la mince ligne entre le jeu et la réalité, ce qu’exploite exactement le clip, dont l’histoire met en scène deux comédiens, interprétés par Félicia Bédard et Samuel Rouillard, sur un plateau de tournage. «La chanson parle un peu du concept de jouer une game en amour. Est-ce que c’est sérieux ce que tu me montrais comme émotion? C’est ça qui nous a inspirés. Le texte nous emmenait cette idée du double sens de jouer un personnage dans un film ou dans la vraie vie», précise Marc-Antoine Jodoin.

«Il y a des clips où l’on voit juste l’artiste qui chante, mais nous, ce qu’on préfère, c’est de raconter une histoire» - Michelle Beaudoin

 

«Ce qui est le fun avec les clips artistiques, c’est qu’on peut aller dans des émotions plus sombres, plus dramatiques, que les clips publicitaires qu’on réalise. Les comédiens qu’on a choisis, on voulait travailler avec eux. On les avait vus une fois ou deux et on aimait leur vibe. Ils fittaient avec ces rôles-là. Après, c’était de les tester pour voir si on avait eu un bon feeling», souligne Michelle Beaudoin.

Un tournage fluide

«Félicia, on lui avait écrit il y a longtemps; on voulait lui trouver un rôle dans lequel elle allait fitter. Visuellement, on cherchait quelqu’un qui lui ressemblait. Restait à savoir au niveau acting, et c’était on point. Samuel, lui, il nous avait servi au A&W et il était full énergique. On se disait qu’il serait vraiment drôle dans ce rôle-là, qu’il l’aurait, le petit côté charmeur, mais charmeur amical, qui joue un peu la game», fait valoir Marc-Antoine Jodoin.

Félicia Bédard a fait ses classes en théâtre avec l’École d’arts La Rallonge et à l’impro. On l’a aussi vue dans Amos vous raconte son histoire. «Je ne fais plus de théâtre depuis quelques années. J’ai dû me replonger là-dedans et c’était vraiment une belle expérience. J’espère qu’on va retravailler ensemble. Il a d’abord fallu travailler la chimie entre Samuel et moi, parce qu’on avait des scènes avec une certaine intimité et au début, on n’était vraiment pas à l’aise. Certaines scènes étaient aussi chorégraphiées, alors il a fallu les répéter pour qu’elles deviennent naturelles», confie-t-elle.

«C’est un des tournages les plus fluides qu’on a réalisé, avec une équipe tellement dévouée. On avait beaucoup de plaisir sur le plateau. Je pense que ç’a été une de nos plus belles expériences de tournage. Sincèrement, à mes yeux, c’est notre meilleur clip. C’est sûr qu’on va essayer de trouver des festivals qui acceptent des vidéoclips. On a tellement apprécié notre expérience au Festival du cinéma international l’an dernier. On veut revivre ça», conclut Marc-Antoine Jodoin.

 

Un premier single pour Catherine Van Doesburg

L’Amosssoise Catherine Van Doesburg est une jeune autrice-compositrice-interprète de 19 ans. What Was The Deal est son premier single. «C’est une chanson que j’ai écrite l’hiver dernier. Ce n’est pas ma première composition, mais c’est la première que j’ai eu envie de pousser. Elle est disponible sur toutes les plateformes de musique (Spotify, Apple Music, iTunes, etc.) depuis juin», raconte-t-elle. On peut également entendre sa voix sur la chanson High du duo rouynorandien AWAKE.

©gracieuseté - Charles Roussel

L’autrice-compositrice-interprète Catherine Van Doesburg

©gracieuseté - Charles Roussel

Michelle Beaudoin filme ici une scène avec les comédiens Félicia Bédard et Samuel Rouillard

©gracieuseté - Charles Roussel

La maquilleuse Joanne Forest, qui avait aussi réalisé des maquillages sanglants pour le clip God, Blood and Gasoline, a de nouveau fait opérer sa magie. On la voit ici à l'oeuvre sur Félicia Bédard.

What Was The Deal - Catherine Van Doesburg

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média