Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

14 novembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Beaucage se lève…et les Huskies l'emportent

Huskies Rouyn-Noranda Foreurs Val-d'Or

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En moins de dix minutes, Alex Beaucage a inscrit un tour du chapeau.

La rivalité entre les Huskies et les Foreurs a continué de grimper d’un cran. Alex Beaucage a connu un match phénoménal inscrivant un tour du chapeau dans les dix dernières minutes du match pour combler un déficit de 3 buts de la meute et forcer la tenue de la prolongation. Beaucage a scellé l’issue du match en donnant la victoire à son équipe avec son 4e du match.

«On lui doit cette victoire. C’est un des meilleurs joueurs de la ligue. Il a un tir élite, une vision élite et des mains élites. Il est fort physiquement. Il a amélioré son patin. Vers la fin de la partie, il a ajusté sa façon de jouer. Il a pris des lancers et il est allé au filet», a soutenu l’entraîneur-chef des Huskies Mario Pouliot.

Sur le plan de la rencontre, il a aimé la prestation de son équipe. «On a plusieurs bonnes leçons à retenir. En première période, je ne sentais pas qu’on a été dominé au chapitre des lancers même si ça s’est terminé 16-5. Leur but en troisième nous a donné un coup, mais on n’avait plus rien à perdre à ce moment. J’ai changé nos trios en mettant Beaucage avec Gagnon et Drouin», a expliqué Mario Pouliot.

«Notre désir était là, on avait une bonne énergie, mais, offensivement, on ne lançait pas assez en début de rencontre. On tentait trop de passes et de dentelles», a-t-il ajouté.

Avec cette victoire, la meute se retrouve à jouer pour ,500. «On a joué quatre fois contre les Foreurs et on a eu deux défaites en prolongation où on a accordé le but égalisateur en fin de match. Quand on avait une bonne équipe l’an dernier, on a toujours resté humble dans nos victoires. On a vu des choses dans certaines défaites qu’on a retenues. Le fait d’égaliser et de gagner en prolongation nous aide à panser les plaies de nos deux dernières défaites contre eux», a soutenu Mario Pouliot.

Le Ovechkin des Huskies

Le pilote des Foreurs Daniel Renaud n’a pas cherché loin pour expliquer la défaite des siens.

«C’est un joueur archi dominant offensivement. On le sentait en confiance. Alex Beaucage, c’est un joueur dangereux. C’est un peu comme Ovechkin. Tout le monde sait où il sera où sur la patinoire et d’où il va shooter, mais il en score 50 par année quand même. C’est une belle démonstration de son potentiel offensif» - Daniel Renaud

L’intensité était aussi présente. «Si tu m’avais dit qu’on était dans un 4 de 7 cette fin de semaine et que c’était 1 à 1, je le croirai. On veut de l’adversité et c’est ce qu’on a. Il n’y avait pas de partisan, mais il y avait de l’émotion, de l’ambiance sur notre banc. S’il y avait des partisans, ils voudraient revenir parce que c’était des matchs excitants», a fait valoir Daniel Renaud.

Départ foudroyant

Les Foreurs ont été les premiers à s’inscrire à la marque. Sur une descente à deux contre un, Anthony Allepot a remis le disque à Olivier Picard (1er) qui a trompé la vigilance de Samuel Richard pour inscrire son premier but de la saison.

Puis, dans la deuxième portion de la première période, alors que les locaux évoluaient avec un homme en moins et qu’une punition à retardement leur était imposée, Justin Robidas (4e) a complété la passe de Jérémy Michel lors d’un six contre quatre pour doubler l’avance des siens.

Justin Ducharme (7e) a ensuite touché la cible lors d’un avantage numérique. Bien posté dans l’enclave, le numéro 71 a redirigé la passe de Jakob Pelletier derrière le gardien de la meute.

La meute a finalement inscrit son premier filet quelques instants plus tard. Seul dans l’enclave, Donovan Arsenault (3e) a vu son premier tir être bloqué, mais il a continué à s’acharner pour réussir à pousser la rondelle au fond du filet.

En début de troisième période, alors que l’écart n’était que deux buts, Marshall Lessard (3e) a décoché un lancer frappé après une mise en jeu gagnée par Justin Ducharme pour planter le dernier clou dans le cercueil des Huskies.

Le monstre rouynorandien

Les Huskies avaient cependant une arme secrète. Alex Beaucage (10e, 11e, 12e) a été à l’origine d’une remontée spectaculaire des Huskies. Il a touché la cible lors d’un avantage numérique pour atteindre le plateau des 10 buts cette saison. Puis, avec un peu plus d’une minute à faire, il a ajouté son deuxième du match pour réduire l’écart à un seul but avant de créer l’égalité quelques instants plus tard avec un tir du poignet.

Commentaires

15 novembre 2020

Michel Beaucage

J'en suis bouche bée. Tout un joueur, un vrai CHAMPION.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média