Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

18 novembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Nombreux tournois de hockey annulés en région

Perte de retombées économiques importantes

Coupe Gina Kingsbury

©Gracieuseté

La majorité des tournois de hockey mineur ont été annulés en région.

Les associations de hockey mineures de la région ont annulé nombre de leurs tournois de hockey en raison de la pandémie. Si les jeunes ne pourront démontrer leurs talents, les communautés, elles, perdent des retombées économiques importantes.

«C’est extrêmement décevant parce que c’est ce qu’il y a de plus intéressant dans une saison de hockey, les fins de semaine de tournoi», a fait valoir le vice-président et responsable des tournois à Hockey Abitibi-Témiscamingue (HAT), Jean Martineau. 

«Pour moi, il y a rien de plus beau qu’un enfant après une finale de tournoi. Tu sens leur fierté. Même quand ils perdent, une heure après, ils sont heureux», a-t-il ajouté. 

De plus, personne ne disputera les championnats interrégionaux simple lettre ou la Coupe Dodge. «C’est la Coupe Stanley du hockey. Je les ai vécus les deux comme parent. Ça vient avec un coût, mais on est tellement content d’y aller! On vit aussi des émotions», a-t-il soutenu. 

Impact financier important 

Les annulations de ces tournois auront des impacts sur les associations de hockey mineur, sur Hockey Abitibi-Témiscamingue ainsi que sur toute une communauté. 

«Pour nous, ça représente une somme de 60 000 $ à 75 000 $, a soutenu M. Martineau. Mais ça va plus loin que ça. Pour plusieurs, c’est une source de financement importante. Certains tournois peuvent générer jusqu’à 15 000 $ pour leurs associations.» 

Ce sont aussi les restaurants, les hôtels et les boutiques de sport qui écopent. «Les retombées économiques sont majeures. Ça va avoir des impacts, c’est certain», a prévenu Jean Martineau. 

7 évènements toujours prévus 

En date du 18 novembre, seuls 7 des 23 tournois habituels demeuraient inscrits à l’horaire et ils sont tous prévus après les Fêtes. «On n’est pas tellement positifs. On ne voit pas le jour où on va réussir à atteindre la phase 5 modifiée du programme de Hockey Québec ou la phase 6 qui nous permettrait de tenir les événements malgré la COVID-19», a confié M. Martineau. 

Ainsi, à La Sarre, le Tournoi national bantam ainsi que le Tournoi pee-wee des Conquérants ne se tiendra pas. À Amos, le Tournoi national midget n’aura pas lieu. Les quatre grands tournois de Rouyn-Noranda sont aussi annulés. À Val-d’Or, le tournoi pee-wee Hardy-Ringuette est aussi tombé sous le couperet, tout comme le Défi Joël-Paquin de Saint-Bruno-de-Guigues. 

«Présentement, on se console en se disant que, au moins, on joue au hockey. On est une des seules régions avec la Côte-Nord à pouvoir le faire», a exposé Jean Martineau. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média