Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

19 novembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Justin Bergeron hante la meute

Justin Bergeron Thomas Belzile Huskies Rouyn-Noranda Oceanic Rimouski

©LHJMQ/Iften Redjah

Justin Bergeron a marqué le but gagnant en prolongation.

Les difficultés des Huskies sur les unités spéciales auront coûté cher face à l’Océanic de Rimouski alors que la meute s’est incliné 4 à 3 en prolongation sur un but de leur ancien défenseur, Justin Bergeron. Néanmoins, la formation rouynorandienne demeure invaincue en temps réglementaire pour un sixième match consécutif.

«Honnêtement, on s’est préparé pour avoir ce résultat. Au morning skate, on n’était pas sharp. On n’avait pas le focus et on avait une mauvaise exécution. Des gars sont arrivés en retard à notre rencontre d’avant-match. On n’était aucunement sur les détails», a lancé d’emblée le pilote des Huskies Mario Pouliot.

Il a aussi pointé du doigt l’indiscipline de son équipe. «On avait une attitude négative. On a écopé d’une punition pour avoir dégagé la rondelle dans les estrades sans être pressé. On a aussi écopé de trois punitions pour avoir répliqué», a-t-il expliqué.

«On avait un objectif de donner moins de 25 tirs et moins de deux buts. On a trouvé le moyen de donner 14 tirs juste en troisième période. Ce n’est pas les jeunes qui ont étaient le problème», a-t-il ajouté.

Néanmoins, le pilote retenait certains points positifs. «Quand on a patiné dans le dos de leur défenseur, on a eu du succès. J’ai adoré notre début de match et nos buts sont venus de bons jeux de notre part. Il reste que c’est décevant de perdre parce qu’on ne s’est pas bien préparé. On a fait tout le contraire de ce qu’on doit faire», a-t-il indiqué.

La meute en contrôle

Le défenseur Jared Cosman (1er) a ouvert la marque en début de première période. Son tir de la pointe a dévié devant le filet pour se frayer un chemin derrière Raphaël Audet. Il s’agissait d’un premier filet en carrière pour le dernier joueur sélectionné lors de l’encan de 2019.

En deuxième période, un beau jeu de Marc-Antoine Séguin a mené au filet d’Alex Labbé (4e) qui doublait l’avance des Rouynorandiens.

L’Océanic a ensuite profité d’une erreur en zone offensive d’un défenseur rouynorandien pour créer l’égalité. Andrew Coxhead (2e) a profité d’une passe de Nathan Ouellet pour marquer dans une cage béante.

Puis, Zachary Bolduc (3e), oublié seul dans l’enclave, a eu le temps et l’espace de décocher un tir du poignet que Zachary Émond n’a pas été en mesure de stopper.

Heureusement, en début de troisième période, William Rouleau (4e) servait une tasse de café à un défenseur adverse pour redonner l’avance à son équipe.

Indiscipline

Par la suite, l’indiscipline de la meute a mené au 2e filet du match d’Andrew Coxhead (3e) alors qu’une sortie de zone interceptée par Justin Bergeron lui a permis de se retrouver seul devant Émond.

Bergeron (1er) n’avait pas dit son dernier mot. Après un tir sur le poteau de William Rouleau en prolongation, l’ancien Husky s’est présenté seul devant le gardien rouynorandien avant de le battre d’un tir du côté de la mitaine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média