Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

22 novembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Le Dispensaire de la Garde classé bien patrimonial

Le bâtiment, les objets et le fonds de garde Duchemin protégés

Dispensaire Garde La Corne Grenier Roy

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La ministre Nathalie Roy (à droite) était venue remettre son avis d’intention de classement en personne à la directrice générale Geneviève Grenier, en octobre 2019.

Un an après être venue remettre en personne son avis d’intention aux gestionnaires du Dispensaire de la Garde de La Corne, la ministre Nathalie Roy a procédé au classement du bâtiment, de sa collection d’objets et du fonds Gertrude Duchemin comme biens d’intérêt patrimonial.

La ministre de la Culture et des Communications en a récemment fait l’annonce. Elle souhaite ainsi préserver les valeurs patrimoniales qui caractérisent ces biens situés à La Corne. «Ce lieu est unique, parce que c’est le seul qui reste, et avec toute cette collection. Pour moi, c’est important de le protéger», avait-elle déclaré, lors de son passage au Dispensaire, le 26 octobre 2019.

«Je suis très heureuse de cette annonce qui concrétise l'importance du dispensaire de La Corne et qui reconnaît le rôle essentiel joué par les infirmières lors de la colonisation de l'Abitibi-Témiscamingue. Ma collègue ministre, Nathalie Roy, a pu d'elle-même constater la qualité de la collection et le soin qu'ont pris les gens de La Corne pour la préservation de cet édifice patrimonial, lors de sa visite des lieux en septembre 2019. Bravo!», souligne la députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais, dans un communiqué.

Le dispensaire de La Corne a été érigé vers 1940 pour l’infirmière de colonie Gertrude Duchemin. Elle y a prodigué des soins jusqu’en 1976 et elle y a résidé jusqu’à la fin de sa vie en 1990. Garde Duchemin avait eu le souci de conserver plusieurs objets ayant servi dans le cadre de sa pratique médicale. Cette collection de 395 objets témoigne de l’évolution des services de santé dans les régions éloignées, entre 1930 et 1970. Le fonds d’archives comporte quant à lui des documents administratifs qui permettent de témoigner des activités médicales de Gertrude Duchemin, mais aussi du fonctionnement du dispensaire.

Depuis 1997

Cité immeuble patrimonial par la Municipalité de La Corne en 1993, le Dispensaire de la Garde est un centre d’interprétation qui permet à la population de découvrir la vie des infirmières de colonie depuis 1997. Il a été désigné lieu historique national du Canada en 2004.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média