Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

24 novembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Manifestation des préposés aux bénéficiaires de la région

Ils déplorent l’inaction du gouvernement Legault

manifestation préposés bénéficiaires Abitibi

©gracieuseté

Les préposés aux bénéficiaires réclament de meilleures conditions de travail, dont un salaire plus équitable.

Les préposés aux bénéficiaires (PAB) du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) ont manifesté, ce midi (mardi), afin de réclamer de meilleures conditions de travail, dont un salaire plus équitable.

 

Si le gouvernement caquiste leur a promis un salaire de 26 $ de l’heure, il tarde aux préposés aux bénéficiaires de voir la couleur de cet argent. Toutefois, aucune offre du gouvernement qu’ils jugent décente ne leur a encore été transmise. «Les préposés aux bénéficiaires sont évidemment déçus de constater que, malgré les belles paroles du premier ministre, le gouvernement n’a toujours pas présenté une offre salariale intéressante aux travailleuses et aux travailleurs et qu’il laisse traîner encore leur dossier du maintien de l’équité salariale», mentionne la vice-présidente régionale de la FSSS-CSN, Annick Trottier. 

Lundi, ces travailleurs de première ligne ont assisté à une visioconférence nationale au cours de laquelle ils ont fait le point sur l’état des travaux avec des représentantes et des représentants du comité de négociation de la FSSS-CSN. 

Revaloriser le métier 

Bien que les mesures du gouvernement aient pu permettre cette année l’arrivé de milliers de nouveaux préposés aux bénéficiaires sur le terrain, il faut faire plus pour cette profession et ces travailleurs, selon Annick Trottier. 

«La revalorisation de la profession, c’est plus que ça. C’est reconnaître le rôle central des PAB dans la chaîne de soins. C’est permettre au personnel de mieux concilier la famille et le travail, d’offrir des postes stables et de qualité, de prévenir à la source les risques d’accident ou de maladie. C’est aussi de s’assurer qu’il y a toujours un nombre suffisant de PAB dans les établissements pour donner les meilleurs soins et services aux usagères et aux usagers. Sur tout ça, le silence du gouvernement nous fait craindre qu’il n’ait rien compris et que, par conséquent, la pénurie continuera», souligne la vice-présidente régionale de la FSSS-CSN. 

«C’est un rattrapage global qu’il faut dans notre réseau public. C’est ça, le vrai test de crédibilité pour le gouvernement Legault. S’il est sérieux et qu’il veut vraiment commencer à reconstruire ce qui a été détruit par ses prédécesseurs, c’est maintenant que ça se passe. Notre comité de négociation l’attend à la table», ajoute la présidente du syndicat régional du personnel paratechnique, de services et de métiers du CISSSAT, Mélissa Michaud. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média