Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

02 décembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Le CSSLA se tourne vers un consultant en gestion

Impossible de savoir si son mandat est lié à la situation à la Polyno

Polyno La Sarre

©Photo Le Citoyen Rouyn - La Sarre - Marc-André Gemme - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Il n’a pas été possible de savoir si le mandat du nouveau consultant en gestion est lié ou non à la situation à la Polyno récemment dénoncée par un groupe d’enseignants.

Le conseil d’administration du Centre de services scolaire du Lac-Abitibi (CSSLA) a procédé à l’embauche d’un consultant en gestion. Par contre, impossible de dire si ce mandat est lié avec la situation dénoncée par les enseignants de la Polyno de La Sarre.

Le mandat a été confié à Pierre Collerette, un professeur honoraire de l’Université du Québec en Outaouais. «Son mandat serait d’effectuer l’analyse de nos pratiques de gestion pour s’assurer qu’elles sont des pratiques reconnues, qu’elles sont optimales et qu’elles soutiennent la réussite des élèves, a indiqué la directrice générale du CSSLA, Isabelle Godbout. Ça répond à des préoccupations de la part du conseil d’administration. Il y a quelques inquiétudes.» 

Une réunion hors normes 

La volonté d’embaucher un consultant en gestion est survenue lors d’une réunion extraordinaire du conseil d’administration, le 8 novembre. Comme la directrice générale et le secrétaire général n’y assistaient pas, la rencontre n’était cependant pas conforme aux normes. 

Questionné à cet effet par Le Citoyen, le conseil d’administration du CSSLA n’a pas voulu préciser pour quelles raisons il souhaitait se tourner vers les services de M. Collerette. De son côté, Isabelle Godbout a indiqué ne pas être en mesure d’affirmer ou d’infirmer que l’embauche de ce consultant avait été effectuée en réponse à la situation vécue à la Polyno de La Sarre et récemment dénoncée par des enseignants, notamment en raison de la réaffectation d’un des directeurs adjoints. 

Les associations de cadres du secteur ont aussi appuyé l’octroi du mandat à M. Collerette.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média