Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

07 décembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Guillaume Tétreault poursuit sa progression en Louisiane

Il est 11e au monde aux figures

Guillaume Tétreault

©gracieuseté - Carlo Basic

Guillaume Tétreault exécute un «front flip» au lac de l’Université de Louisiane à Lafayette.

En Louisiane depuis 2018, Guillaume Tétreault poursuit sa progression en ski nautique. Il occupe le 11e rang mondial aux figures, classement qu’il entend améliorer en 2021.

L’Amossois s’aligne avec les Ragin’ Cajuns de l’Université de la Louisiane à Lafayette. Il y poursuit des études en comptabilité grâce à une bourse en ski nautique. Toutefois, la saison universitaire 2020 a été mise sur la glace, en raison de la pandémie.

«Ça m’a permis de me concentrer davantage sur le circuit international, qui lui a continué. J’ai pu faire trois compétitions record, alors que j’ai normalement du mal à en faire plus qu’une, parce que je me déplace pas mal toutes les fins de semaine pour des compétitions universitaires. Mais si les compétitions ont été annulées depuis mars, j’ai quand même pu continuer à m’entraîner», explique l’athlète de 25 ans.

Prendre plus de risques

En participant ainsi à trois compétitions comptant pour le classement mondial, quatre avec une autre qu’il a faite en mai, Guillaume Tétreault est parvenu à décrocher des résultats qui le placent au 11e rang mondial des figures, ses deux meilleurs pointages lui procurant une confortable moyenne de 10 765 points.

«J’ai déjà deux bons scores, ce qui va me permettre d’essayer des routines plus difficiles pour aller chercher de meilleurs pointages. Quand je faisais une compétition par session, je ne pouvais prendre ce risque, parce que je devais aller chercher un minimum de points pour conserver un bon classement. Là, dès que les compétitions vont reprendre en 2021, je vais pouvoir y aller avec des routines plus risquées ou attaquer mes routines d’une manière différente. C’est un avantage que je n’ai jamais eu auparavant», affirme-t-il.

Amélioration constante

Depuis qu’il est en Louisiane, Guillaume Tétreault a amélioré son pointage, qui est passé de 10 225 points en 2018 à 10 485 points en 2019. Il se réjouit de cette progression qui devrait se poursuivre au cours de la prochaine année selon lui.

 
Guillaume Tétreault

©gracieuseté - Carolane Blackman

Guillaume Tétreault arborant la bague des champions nationaux remportée avec les Ragin’ Cajuns de l’Université de la Louisiane, en 2019.

«J’ai l’impression que tous les efforts des dernières années n’ont pas encore fini de rapporter. Ma routine corde au pied est plus constante que jamais. Je suis aussi vraiment près d’entrer un nouveau mouvement à la fin de ma routine, qui viendrait lui ajouter 500 points pour un total de 11 500 points, étant donné que je m’améliore en rapidité. Je suis très encouragé par le progrès des trois dernières années et de voir qu’il y a encore de la place pour d’autres progrès», fait valoir l’Amossois dont le record personnel est de 11 080 points.

Record dans la mire

Au cours du dernier été, Guillaume Tétreault a aussi réalisé qu’il pourrait potentiellement abaisser le record aux figures en ski nautique universitaire aux États-Unis, qui est de 7050 points. Ce pointage peut sembler peu élevé, mais en compétition, les athlètes universitaires ne peuvent faire qu’une routine de 20 secondes. Toutefois, ils peuvent faire autant de flips qu’ils veulent.

«J’ai commencé à travailler une routine avec dix flips, ce que personne n’a jamais réussi. Je trouve ça cool d’avoir trouvé la combinaison de flips qui marchait pour les faire tous ensemble. J’ai d’abord réussi à la faire en 21 secondes, puis 20,75, 20,50 et 20,25 secondes. Ce n’est pas encore consolidé, mais je vois la possibilité de le réussir dans les 18 prochains mois. Avec cette routine, je pourrais faire 7250 points. Ce serait vraiment un beau record, quand on considère que la plupart des grands skieurs passent par les universités américaines», souligne-t-il.

 

Des nationaux universitaires en mai?

En raison de la pandémie, les championnats nationaux universitaires prévus en octobre ont été remis en mai prochain, dans l’espoir de ne pas priver les athlètes d’une participation pendant leur parcours universitaire. Les Ragin’ Cajuns pourraient alors défendre leur titre national de 2019. «On se croise les doigts, parce que l’équipe est juste meilleure cette année. On pourrait devenir la première université à gagner deux années de suite», confie Guillaume Tétreault. Ce dernier avait remporté le titre national aux figures en 2018, mais avait terminé au 4e rang l’an dernier, même s’il avait amélioré son pointage.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média