Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

15 décembre 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Première comparution de la policière accusée de voies de fait

Sûreté du Québec

©Photo gracieuseté - Sûreté du Québec - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

C’est par la voix de son avocate que la policière accusée de voies de fait, Stéphanie Dorval, a comparu au tribunal pour la première fois, lundi après-midi au palais de justice de Val-d'Or.

L’agente de la Sûreté du Québec à Val-d'Or n’avait pas à être présente en cour pour cette première étape des procédures judiciaires. Appelée à la représenter, Me Stéphanie Lozeau a signifié que Mme Dorval avait l’intention de plaider non coupable, sauf que l’option a été reportée à sa prochaine comparution, le 15 mars 2021.

Comme on le mentionnait il y a quelques semaines, la policière de 34 ans, selon un récit rapporté par le Journal de Montréal, se serait retrouvée au banc des accusés pour avoir bousculé un autochtone qui filmait la scène lors d’une intervention policière dans une dispute impliquant des personnes en état d’ébriété, en septembre 2019, à l’intérieur d’un logement à Val-d’Or.

Une plainte sur cet incident avait été logée auprès de la Sûreté du Québec, qui a ensuite transféré le dossier au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), lequel a entre autres tâches d’enquêter sur les plaintes des personnes issues des Premières Nations contre les policiers au Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média