Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

16 décembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un temps des Fêtes plus strict que prévu en région

COVID-19

©Archives

Les déplacements pourraient bien être surveillés grâce à des contrôles routiers.

Même si bien des détails restent à confirmer au cours des prochains jours par la Santé publique, on en sait finalement davantage sur les mesures qui s’appliqueront en région depuis le passage de l’Abitibi-Témiscamingue au palier orange à l’approche du temps des Fêtes. 

Lors d’un point de presse tenu le 16 décembre, plus de précisions ont été transmises par les autorités du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue et de la Santé publique sur les nouvelles mesures qui s’appliqueront dès le jeudi 17 décembre. 

Ainsi, bien que les déplacements soient dorénavant interdits d’une zone rouge à orange, certaines exceptions seront acceptées. Dans le cas d’une personne vivant seule, d’enfants vivants en garde partagée qui doivent rejoindre un parent dans une autre région, d’un travailleur ou d’un parent monoparental, les déplacements seront permis, mais à certaines conditions. «Il faudra se limiter à une seule bulle familiale, précise Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil en Santé publique au CISSS. Ça ne sera pas possible d’aller visiter les autres membres de la famille, on ne fait pas de gros rassemblements.» 

Pour sa part, la présidente-directrice générale du CISSS, Caroline Roy, rappelle que les résidents de l’Abitibi-Témiscamingue n’auront pas de limite de rassemblements du 24 au 27 décembre, tant que le nombre de convives se limite à six personnes, enfants compris. «Même si cela sera permis, c’est certain que nous conseillons tout de même aux résidents de la région de se rassembler le moins possible, indique Mme Roy. Ce qui sera important, ce sera de faire attention et de procéder à l’isolement volontaire après cette période.» 

Des détails à confirmer 

La situation des restaurants, des cinémas et des centres de conditionnement physique demeure toujours floue, tout comme la possibilité d’établir des mesures de contrôle des déplacements d’une région à une autre. Ces modalités devraient être dévoilées demain (jeudi), lors du point de presse hebdomadaire du CISSS. 

Un message qui manque de clarté? 

De l’avis de la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, les nouvelles mesures du gouvernement manquent de clarté. «En l’absence d’explications détaillées et d’un message clair, je m’inquiète d’une éventuelle perte d’adhésion envers ces nouvelles mesures. En pandémie, expliquer abondamment et bien communiquer m’apparaît crucial, particulièrement dans une zone jusqu’à présent relativement épargnée par le virus», a-t-elle déclaré dans une lettre transmise au ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. 

Du côté du CISSS, on estime que ces mesures ont été «prises dans l’objectif de trouver ce qui protégerait tout le monde», selon la PDG Caroline Roy. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média