Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

31 décembre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Revue de l'année - septembre 2020

Isabelle Leblanc

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Alors que s'achève une année 2020 qui n'aura pas été de tout repos, Le Citoyen vous propose un retour sur les événements qui ont retenu l'attention des médias et de la population de la région au cours des 12 derniers mois. Aujourd'hui, le mois de septembre.

Un phare dans la tempête

Alors que les restaurateurs sont frappés de plein fouet par la crise sanitaire, Isabelle Leblanc, propriétaire des franchises McDonald’s de La Sarre, Amos, Malartic et Val-d’Or tire son épingle du jeu en misant sur son capital humain. Elle bonifie le salaire des travailleurs de première ligne ainsi que des repas gratuits pendant leurs quarts de travail. Elle offre aussi à leurs familles des repas à moitié prix. Ne s’arrêtant pas là, Mme Leblanc s’engage à couvrir pendant quatre mois les frais d’assurances collectives de ses employés, incluant ceux en arrêt de travail. Enfin, elle surprend tous ses employés qui terminent en dernière année du secondaire en octroyant à chacun une bourse de 150 $ et en affichant dans tous ses restaurants une mosaïque les mettant en valeur.

La pandémie ne ralentit pas le marché immobilier

Publicité

Défiler pour continuer

Contre toute attente, alors que les autres régions du Québec affichent des portraits peu reluisants, le marché de l’immobilier en Abitibi-Témiscamingue ne semble pas affecté par la pandémie de COVID-19. Les données publiées par l’APCHQ révèle qu’au cours des six premiers mois de 2020, le démarrage de chantiers a bondi de 132 % dans la région. Il s’agit de la plus forte augmentation parmi les 11 régions évaluées par l’organisme. Pas moins de 158 nouvelles habitations ont été mises en chantier, dont 76 maisons unifamiliales. Quant au logement locatif, avec 82 unités, celui-ci connaît un bond impressionnant par rapport à 2019, où seulement 14 unités avaient été construites durant les six premiers mois de l’année.

La deuxième vague est bien là

Le 25 septembre, le CISSSAT confirme l’existence d’une deuxième vague de COVID-19 dans la région. Trois semaines auparavant, le 3 septembre, on avait annoncé que des cliniques de dépistage dans rendez-vous allaient être offertes dans les cinq MRC à compter du 8 septembre. Après une brève éclosion à l’unité de psychiatrie de l’hôpital de Rouyn-Noranda, le principal foyer d’infection se déplacera rapidement dans la Vallée-de-l’Or dans les semaines suivantes pour ensuite se stabiliser et reprendre de plus belle à la fin de novembre et ralentir à nouveau vers la mi-décembre, où quelque 126 cas, en date du 16 décembre, avaient été confirmés pour cette deuxième vague.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média