Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

13 janvier 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Près de 1,5 million d’onces d’or à Kiena

Wesdome se rapproche toujours plus d’une relance de la mine

Kiena_hiver

©Wesdome

Wesdome a relancé les opérations à l’usine Kiena afin de traiter le minerai obtenu des travaux de développement souterrains dans les zones Deep A.

Alors qu’elle a foré moins de mètres que prévu en raison de complications liées à la crise sanitaire, Wesdome est quand même parvenue à convertir une bonne partie des ressources présumées de la mine Kiena en ressources indiquées, ce qui laisse présager une décision favorable à une relance des opérations.

Le précédent calcul des ressources de la mine de Val-d’Or, daté de 2019, faisait état de 405 100 onces d’or indiquées et de 332 000 onces d’or présumées pour les zones Deep A, le secteur où la majeure partie de la nouvelle minéralisation à très haute teneur a été découverte. Le nouvel estimé, publié à la fin de 2020, expose maintenant un gisement de 717 400 onces d’or indiquées (+77 %) et de 118 700 onces d’or présumées (-64 %), sur la base d’une teneur de coupure de 3,0 grammes d’or par tonne de minerai (g/T Au).

En incorporant ces nouvelles données aux autres secteurs du complexe Kiena, le projet de Wesdome affiche désormais un potentiel global, à une teneur de coupure de 2,8 g/T Au, de 795 900 onces d’or à une teneur moyenne de 13,8 g/T Au et de 656 200 onces d’or présumées à 6,0 g/T Au.

Cela veut donc dire que, si les paramètres demeurent stables et qu’aucune nouvelle découverte ne devait être faite d’ici là, à la publication de l’étude de préfaisabilité, prévue pour la mi-2021, Wesdome pourrait exploiter jusqu’à 1 452 100 onces d’or du complexe Kiena, advenant une décision positive quant à la relance de la mine, dont les opérations sont suspendues depuis la mi-2013.

Exploration et usinage

Par ailleurs, les travaux d’exploration, bien que limités, ont étendu la limite des zones Deep A au-delà de 880 mètres sous la surface. Celles-ci demeurent ouvertes en profondeur. Wesdome croit d’ailleurs que de nouvelles onces d’or pourraient être ajoutées en explorant deux zones adjacentes lorsque celles-ci seront accessibles par rampe. À l’heure actuelle, la portion la plus profonde de la minéralisation de Kiena est localisée à 1686 mètres sous la surface. Sept foreuses s’activent en ce moment sous terre.

Wesdome a également redémarré l’usine Kiena afin de traiter le minerai en provenance des secteurs en développement dans la zone Deep A. Les travaux devraient aussi permettre d’affiner les connaissances relatives au modèle géologique et aux paramètres d’usinage. Toutes ces données seront incorporées dans l’étude de préfaisabilité.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média